Diocèses de Bourges, Clermont, Limoges, Le Puy, Cahors et Rodez. Archevêque de la Province de Bourges : MGR Angelo
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Dissolution ou annulation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lulue
Visiteur
avatar

Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 22/12/2008

MessageSujet: Dissolution ou annulation   Jeu 1 Jan - 20:30

Dans quelques jours, ça serait leur anniversaire de mariage. Des jours qu’elle relisait cette unique lettre qu’il lui avait écrit le soir de leurs épousailles. La Dame avait cru alors, qu’ils résisteraient à tout, elle s’était accrochée mais face à ça, que pouvait-elle bien faire ? Elle avait fini par se résigner malgré l’amour intact qu’elle gardait pour lui, et puis continuant seule sa route, elle avait fini par tomber sous le charme d’un ténébreux.

Mais aucune perspective d’avenir ou démarche n’était possible tant qu’une décision sur son mariage n’était pas prise. Après s’être procurée à Rome quelques textes sur l’après mariage, elle se dirigea penaude au bureau du procureur.

Une question lui trottait dans la tête, et il fallait qu’elle la pose. Ensuite, elle remplirait le formulaire demandé.
Arrivée devant le bureau du procureur. Son poing frappa la porte de façon à se qu'un "toc toc toc" se fasse entendre et attendit patiemment qu'on lui donne l'autorisation d'entrer...

_________________


Dernière édition par Lulue le Jeu 1 Jan - 21:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoélie
Fervent croyant
avatar

Nombre de messages : 546
Localisation : Albi - Comté de Toulouse
Date d'inscription : 07/12/2007

MessageSujet: Re: Dissolution ou annulation   Jeu 1 Jan - 20:44

Monseigneur Zoélie se reposait tranquillement près de l'âtre dans son fauteuil bien rembourré. Elle avait à la main un verre empli d'un délicieux chouchen que sa famille venait de lui faire porter depuis la lointaine Bretagne.
Elle aspirait à un repos bien mérité après les deux derniers procès qu'elle venait d'instruire, quand, soudain, elle entendit des coups frappés à la porte.
Elle hésita quelques secondes avant que de répondre, mais son sens du devoir et la foy qui la portait depuis si longtemps, eurent vite raison de son hésitation.
Elle se redressa quelque peu et énonca d'une forte voix :

Entrez, entrez et refermez bien derrière vous. Les courants d'air sont mortels en ce castel !

_________________

Diocèse de Rodez - militante pour la réhabilitation du point virgule ;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lulue
Visiteur
avatar

Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 22/12/2008

MessageSujet: Re: Dissolution ou annulation   Jeu 1 Jan - 21:03

Lucie fit un sourire en entendant la remarque du Procureur.
Elle entra donc rapidement prenant soin de suivre les recommandations données pus tôt avant de se diriger en face du bureau.


Bonjour Monseigneur.
Je m’excuse de vous déranger, mais j’ai une question importante à vous poser.


Elle fit une pause pour se donner du courage, réalisant que cette fois ci, son mariage était bel et bien un échec, puis brisa à nouveau le silence…


Cela fait des années que je suis mariée au même homme, ce fut un mariage heureux, de cette union est venue une petite fille. Depuis plusieurs mois, mon époux s’est complètement renfermé, petit à petit, si bien que nous ne partageons plus rien aujourd’hui.

J’ai fais quelques recherches sur la différence entre la dissolution et l’annulation de mariage. Mais j’avoue ne pas y trouver complètement mon bonheur car je ne veux ni renoncer à la légitimité de ma fille, ni au remariage, bien que pour l’instant, je suis loin d’imaginer pouvoir
me remarier un jour mais autant être prévoyante.

Vous allez sans doute me trouver gonflée ou penser que je veux réinventer les textes, mais j’aimerais savoir s’il est possible d’entamer une procédure de dissolution de mariage, et de garder le droit au remariage, sans attendre que mon époux décède ou sans lui demander de se faire ordonner, mais simplement en lui demandant de me faire un accord par écrit ?

Et si cela n'est pas possible, que me conseillez vous?


Petite mine confuse, espérant que ses questions ne seraient pas mal prises…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoélie
Fervent croyant
avatar

Nombre de messages : 546
Localisation : Albi - Comté de Toulouse
Date d'inscription : 07/12/2007

MessageSujet: Re: Dissolution ou annulation   Jeu 1 Jan - 21:23

Zoélie observa en silence la jeune femme après qu'elle eût prononcé sa demande. Elle restait assise dans son fauteuil et la refardait qui avait d'une seule traite énoncé les faits qui l'amenaient ce jour en son bureau.
D'ailleurs, elle parlait devant le dit bureau et Monseigneur Zoélie toussota discrètement pour la rappeler vers le feu de cheminée et lui ayant fait signe de la main, l'invita à s'asseoir sur l'autre fauteuil.
Elle tira la sonnette pour faire apporter le vin chaud épicé et, finalement, prit la parole :

Ma chère dame,

J'aimerais que vous vous présentiez avant que de m'interpeller de la sorte.
Voyez-vous, on ne peut entrer ici comme à la halle aux poissons et poser tout de go ses questions.
Je vous en prie, prenez le temps de vous poser et de respecter les règles d'usage.

Je vois bien que vous êtes troublée. Je sais combien le mariage est aisé à contracter et difficile à rompre. Tout ceci vous apporte trouble et confusion, ce qui se concoit aisément.
Je ne peux que vous inciter à relire ce qui est apposé en ces lieux, sous vos yeux : http://cathedrale-clermont.lightbb.com/accueil-du-public-f5/procedure-dannulation-et-de-dissolution-de-mariage-t2000.htm

Je vous invite à relire précisément les passages qui disent que seule la Sainte Officialité épiscopale sera juge de la dissolution ou de la simple annulation d'un mariage et elle seule prononcera sentence quand à l'éventualité d'un remariage pour l'un ou l'autre époux.

_________________

Diocèse de Rodez - militante pour la réhabilitation du point virgule ;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lulue
Visiteur
avatar

Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 22/12/2008

MessageSujet: Re: Dissolution ou annulation   Jeu 1 Jan - 21:43

Mpfffffff son frérot lui demandait souvent pourquoi elle ne voulait choisir les voies de l’église, voilà exactement pourquoi. Cette façon peu courtoise d’être rappelé à l’ordre, comme-ci un peu de compassion était trop demandée.

Lucie déclina l’invitation à s’asseoir, elle avait trop de fourmis dans les jambes pour cela.
Rester courtoise cependant. Il est vrai qu’elle qui gardait son sang froid d’habitude, ce laissait dépasser par les évènements à cet instant, et pour cause…


Hum oui les présentations, bien sur… Je suis Lucie de Castelléo, résidente de Châteauroux et sœur de l’archidiacre de Bourges… hum, sauf si depuis, il a changé de fonction et a omis de me le dire… et je pense que cela suffit pour me présenter, si non, on risque de perdre beaucoup de temps, qui a l’air d’être aussi précieux chez vous, que chez moi.


Puis elle relut le document, fronça légèrement les sourcils, puis posa une autre question, tant pis cela ne passait pas, après tout l’approche avait été maladroite et visiblement le procureur l’avait déjà catalogué…

Dois-je remplir de suite cette demande avant que vous m’en disiez plus ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dissolution ou annulation   Jeu 1 Jan - 22:22

La pieuse soeur, sur un arbre perché, tenait en son bec un fromage,
Maître de Bouviers, par l'odeur alléché, Lui tint à peu près ce langage :


Modération et compréhension sont les maîtres-mots. Pourquoi ne pas tenter la conciliation par les voies de la médiation?
Revenir en haut Aller en bas
Lulue
Visiteur
avatar

Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 22/12/2008

MessageSujet: Re: Dissolution ou annulation   Jeu 1 Jan - 22:35

Méditer? Durant un instant Lulue se demanda si elle devait rire ou pleurer ou encore lui demander s’il se foutait d'elle.

D’une il s’était permis d’entrer sans frapper, chose forte indélicate pour un lieu où on se permettait de toiser de haut et de reprendre les visiteurs à la moindre petite maladresse, de deux, il ne s’était même pas présenté bien qu’elle le reconnaissait.

Un sourcil fut alors levé, et la réponse fut glaciale bien que courtoise…


Sauf votre respect, si j'avais besoin d'une méditation, je ne pense pas que je serais venue ici. Je n'ai pas besoin d'un procureur ou autre personnage représentant l'église pour cela.

Etre respectueuse, elle savait l'être... fallait il encore qu'ils lui donnent en face l'impression de la respecter, ce qui était pour l'instant loin d'être le cas...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dissolution ou annulation   Jeu 1 Jan - 22:39

Le prélat ne put s'empêcher de faire une grimace disgracieuse.

Il se reprit, et dit de manière cadencée et avec un ton didactique :


Mé - di - ation, et non pas méditation.

Si nous amenions votre ingrat époux à venir implorer votre pardon à genoux, peut-être pourrions-nous éviter l'audience, ce qui aura l'avantage de vous épargner des tracas inutiles, d'insupportables tourments et autres choses désagréables.

Pourquoi forcer le conflit, alors que nous cherchons la réparation?


L'archevêque prit un air songeur et philosophe.
Revenir en haut Aller en bas
Lulue
Visiteur
avatar

Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 22/12/2008

MessageSujet: Re: Dissolution ou annulation   Jeu 1 Jan - 22:51

Nouvelle boulette, à croire que ce lieu lui portait la poisse, ou qu'ils l'ont trop braqué, ce qui serait plutôt son choix.
Cependant, la question lui trottait toujours en tête... rire, pleurer ou lui demander s'il se fichait d'elle?
La médiation... 8 mois qu'elle essayait alors qu'il vienne avec ses grands airs pour lui sortir ça, était très mal venu.


Qui vous dit qu'il est ingrat? Qui êtes vous pour le juger? Qui êtes vous pour croire que la médiation n'a pas été tentée?
Je ne sais pas pour qui vous me prenez, mais j'ai certainement été plus conciliante et réfléchis, que vous avez l'air de le penser. et n'est une fois de plus pas besoin de l'église pour avoir l'idée de tenter la conciliation avec une personne.

Vous avez l'air de nous juger avant même de connaitre notre histoire, cela est fort désagréable et irrespectueux je trouve.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoélie
Fervent croyant
avatar

Nombre de messages : 546
Localisation : Albi - Comté de Toulouse
Date d'inscription : 07/12/2007

MessageSujet: Re: Dissolution ou annulation   Jeu 1 Jan - 22:51

Tiens ! Son Excellence était passé par là, sans que nul ne l'ait vu ni frapper, ni entrer.

Zoélie en restait toute suffoquée d'extase, pareillement au renard tout droit dressé sous l'arbre du corbeau, par qui le tourment viendrait certainement.
Bien que totalement ignorante de quelconque histoire de corbeau et de renard, la jeune femme en avait l'image à l'esprit et se demandait bien par quelle magie...

_________________

Diocèse de Rodez - militante pour la réhabilitation du point virgule ;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dissolution ou annulation   Jeu 1 Jan - 23:08

Mourant presque de faim, le Maître vit au haut d'une treille
Des raisins mûrs apparemment,
Et couverts d'une peau vermeille.
Le galant en eût fait volontiers un repas.
Mais comme il n'y pouvait atteindre,
Ils sont trop verts, dit-il, et bons pour des goujats.
Fit-il pas mieux que de se plaindre ?


Je ne peux m'empêcher alors de vous dire que vous me rappelez soeur de Chablais.

Ceci dit, ma soeur, je ne peux alors que vous féliciter, vous qui avez lu le Droit Canon sur le mariage.

Pourquoi ce tour de language, me demanderez-vous. C'est bien simple, l'annulation simple, basée sur le consentement mutuel des époux, vous évitera l'audience, tandis que l'annulation procédurière, que vous demandez, ne vous évitera pas le déshonneur.

Si vous en êtes consciente, nous pouvons poursuivre.
Revenir en haut Aller en bas
Lulue
Visiteur
avatar

Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 22/12/2008

MessageSujet: Re: Dissolution ou annulation   Jeu 1 Jan - 23:19

Le ton employé par son Excellence convenait nettement mieux à la Dame, ce qui eut pour conséquence de la calmer, alors qu'ils l'avaient fait bondir en un temps record.

Quelques minutes de réflexion avant de prendre à nouveau la parole.


L'annulation simple... oui, effectivement cela serait sans doute le mieux. Quelles démarches faut il faire et quelles sont les conséquences pour ma fille?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dissolution ou annulation   Ven 2 Jan - 0:33

La grenouille qui voulait se faire boeuf venait d'exploser... la tension était revenue à la normale.

Avec pragmatisme, le prélat dit :


La dissolution, en premier lieu, n'annule pas la mariage, mais lève les obligations des deux époux. Les enfants sont toujours considérés légitimes, mais le remariage est impossible pour les époux, pour peu qu'ils y consentent tous les deux.

L'annulation simple demande que les deux époux consentent à annuler le mariage. Ils pourront par la suite se remarier, mais les enfants seront considérés comme bâtards.

Finalement, l'annulation procédurière laisse aux officials le soin de juger si le mariage doit être annulé ou non, du statut des enfants et de la pénience à infliger aux époux pécheurs.


Puis, après avoirs dit toutes ces graves choses, le prélat se tourna vers l'excellentissime servile.

Soeur Zoélie, pourriez-vous me passer le fameux formulaire?
Revenir en haut Aller en bas
Zoélie
Fervent croyant
avatar

Nombre de messages : 546
Localisation : Albi - Comté de Toulouse
Date d'inscription : 07/12/2007

MessageSujet: Re: Dissolution ou annulation   Ven 2 Jan - 11:33

Zoelie assistait benoitement à l'échange de propos et prenait mentalement des notes sur la tournure des phrases du sage Zabou. Elle savait que le prélat pour dire les choses avaient une manière bien à lui qui même si toute chose en demeurait égale pouvait laisser à croire qu'il en était plus souple.
Si elle avait eu une barbichette, elle la lisserait en ce moment, en cachant son sourire sous sa main pour se donner l'air de la profonde réflexion.
La dame qui disait être la soeur de son ami Izidore, avait certainement, comme tant d'autres, prévention envers les gens d'église, mais se devait comme tout le monde d'en accepter les usages et règlements. Nul n'interrogeait la Très Sainte Inquisition sans quelque crainte.
La procureure commençait à réfléchir à l'idée d'informer les fidèles -avant- les mariages sur les difficultés à le rompre ensuite. Elle pensait à inclure une clause dans tout contrat afin que nul ne puisse ignorer la loi de l'église, quand soudain, l'archevêque l'interpella.

Le formulaire ? Quel formulaire ? Ah oui, pardon ! Je m'étais égarée dans mes réflexions, vous laissant apporter éclairage à la requérante.

Mais bien sûr, Monseigneur, mais tout de suite... Le voici, je vous en prie.


Elle lui tendit le parchemin.


Citation :
AVIS DE RECOMMANDATION SUR UNE DEMANDE D'ANNULATION (DISSOLUTION) DE MARIAGE


Officialité épiscopale de :


Nom IG des conjoints :


Date du mariage :


Demande :

    Demandeur

    Motifs

Enfants : oui - non


Pièces annexes :

    Certificats de baptême

    Certificat de mariage

    Témoignages

Réponse de l'officialité épiscopale :

    Avis

    Texte de DC

    Type d'annulation

    Conséquences (remariage ou non)

    Recommandations (pénitence)

Toute demande incomplète se verra donc rejetée.

L'annulation
(ou la dissolution) deviendra effective à la promulgation d'un décret
scellé par le Consistoire Pontifical auprès duquel aura été déposé
l'avis.

_________________

Diocèse de Rodez - militante pour la réhabilitation du point virgule ;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dissolution ou annulation   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dissolution ou annulation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Procédure de dissolution et d'annulation de mariage
» Probléme d'annulation de script lumière avec la portion de code stop script
» Bureau du dépôt des plaintes et demandes d'annulation de mariage
» Demande de dissolution du mariage- Requête n°1459-01
» Annulation de Mariage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Province Ecclésiastique de Bourges dans les RR :: Diocèses de la Province de Bourges :: Officialité Episcopale :: Archives de l'officialité.-
Sauter vers: