Diocèses de Bourges, Clermont, Limoges, Le Puy, Cahors et Rodez. Archevêque de la Province de Bourges : MGR Angelo
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Un curé au chomage... partiel !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ijarkor
Fervent croyant
avatar

Nombre de messages : 840
Age : 55
Localisation : Villefranche-de-Rouergue
Date d'inscription : 15/03/2008

MessageSujet: Un curé au chomage... partiel !   Lun 9 Mar - 22:57

Passant sans faire de bruit à côté du garde qui s'était endormi, appuyé sur sa hallebarde, Ijarkor frappa au bureau de Monseigneur Lapinus.

Pas de réponse.

Ca y est, pensa le curé, il est encore pas monts et par vaux...

Partant à la recherche du Super Vicaire Général, Ijarkor se mit à arpenter les différents bâtiments de l'archevêché. Il passait de couloirs en couloirs, tous désespérément vides, quand soudain, il entendit un sourd murmure provenant du fond de l'un d'entre eux.

Ijarkor emprunta le couloir, mais le temps qu'il se rapproche, le murmure avait disparu. Le curé de Guéret revint sur ses pas, et soudain, il entendit à nouveau le même murmure, provenant cette fois d'un autre couloir.

Relevant sa robe pour pouvoir marcher plus vite, Ijarkor avança vers le bruit qui se précisait peu à peu: au milieu d'un tourbillon de pas et de paroles, résonnait la voix ferme de l'Evêque du Puy. Mais avant qu'elle ne soit à portée de vue, la source du brouhaha disparu à nouveau.

Ijarkor obliqua dans un couloir perpendiculaire, et peu de temps après, le même boucan rempli à nouveau ses oreilles. C'était maintenant une véritable cacophonie, laquelle provenait d'un groupe de moines qui courraient en brandissant des parchemins. Du milieu de ce groupe sortaient périodiquement des "OUI" et des "NON", prononcés avec fermeté par le SVG. Le groupe obliqua dans un autre couloir, et Ijarkor sentit qu'il s'échappait à nouveau.

Ijarkor se remémora rapidement le plan labyrinthique de l'archevêché, et son visage s'illumina. Prenant ses jambes à son cou, il revint sur ses pas, et emprunta un couloir parallèle, afin de se retrouver cette fois devant le groupe vociférant.

A gauche... à droite... à gauche... et hop ! Devant lui arrivait Lapinus entouré d'une nuée de moinillons qui lui présentait des parchemins à viser. L'archevêque les lisait tout en marchant, approuvant ou refusant les propositions d'une voix ferme. Ijarkor se demanda si, entre deux parchemins, l'évêque du Puys voyait où il marchait, mais comme le curé était sur sa trajectoire direct, il allait très vite le savoir...

[ Toute ressemblance avec une scène du film Brazil de Terry Gilliam est voulue et assumée Wink ]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un curé au chomage... partiel !   Mar 10 Mar - 16:50

_ Et mon cul, c’est du poulet ?!
_ Euh, je ne sais pas monseigneur, je n’ai pas goûté… Euh, dois-je conclure que votre réponse est négative ?
_ Vous comprenez vite, mon petit !

Et ils changèrent de direction, s’engouffrant dans le couloir de droite.
_ Monseigneur, une déclaration officielle pour la conférence sur l’aristotélisme en Berry…
_ Mmmmh, vous avez pondu ce texte et je dois le signer comme de ma plume ?
_ C’est cela même.
_ Je suis persuadé que le fond de ma pensée est superbement traduit.
_ Mais, monseigneur, c’est vous-même qui m’avez demandé de rédiger cela prétextant que ce genre de déclarations vous « pelaient les roudoudous »…
_ Mmmmh, je reconnais bien là toute ma finesse d’esprit ! Relax, je plaisante.

Signature.
Nouvelle bifurcation.

_ Monseigneur, une déclaration officielle…
_ … qui traduit certainement tout aussi bien le fond de ma pensée que la précédente ?
_ Assurément.
_ Alors j’écoute.
_ Elle concerne votre présence à un gala de charité pour les nécessiteux du Berry.
_ Vous vous foutez de ma gueule ?
_ Pardon ?
_ Est-ce que j’ai une tête à faire de la charité, moi, hein ?
_ Euh, c’est une question piège, ça…
_ Bien vu. Cette présence d’esprit vous sauve : je fermerai donc les yeux sur cette insulte.
_ Monseigneur est trop bon.

_ Oui, c’est ça. Trouvez un jeune clerc motivé et envoyez-le là-bas pour me représenter : il y en a plein, de ces clercs jeunes et inexpérimentés, qui tombent en pâmoison à chaque fois qu’ils voient un lépreux qui n’a plus de nez.
Et ils changèrent à nouveau de direction.

« Ils », c’était monseigneur Lapinus de Cardaillac, tyrannique évêque du Puy, tout-puissant super-vicaire général de Bourges, lunatique seigneur de Saint-Martin de Belleville ; et toute la nuée de clercs l’entourant constamment. Nuée n’est peut-être pas le terme exact : il était peut-être valable du temps où il n’était qu’évêque du Puy, voire pour quand il n’était que bras droit de l’archevêque ; mais maintenant qu’il faisait tout le travail de l’archevêque, le mot approprié pour désigné la foule de clercs courant sans cesse après sa robe de bure était plus « ruche » que « nuée ».
Tout ce petit monde avait dû apprendre les méthodes de l’évêque, qui tournaient toutes autour de cette sentence : « Le temps, c’est de l’argent. » Se mettre à un bureau pour expédier les affaires courantes ? Soin inutile, tout se ferait dorénavant durant les déplacements entre les bâtiments, à l’heure de sa tourné quotidienne. C’est donc une vingtaine de clercs, habitués à avancer au rythme d’une procession où à se laisser porter par une douce ânesse, qui avait dû apprendre à marcher au pas de monseigneur de Cardaillac – pas extrêmement rapide pour un homme de son âge et de sa condition.
Cette étrange procession ne manquait jamais d’attirer l’attention, car les habitués du palais archiépiscopal berruyer étaient peu habitués à des prélats aussi hyperactifs.

Au détour d’un couloir, l’évêque tomba nez à nez avec un clerc qu’il appréciait beaucoup.
Il le salua d’un rapide signe de tête, s’arrêtant de marcher à peine quelques secondes ; et reprenant aussitôt sa marche, invitant le curé de Guéret à le suivre pour lui exposer ses griefs.
Non, décidément, il ne serait pas dit que monseigneur de Cardaillac avait perdu du temps.
Revenir en haut Aller en bas
Ijarkor
Fervent croyant
avatar

Nombre de messages : 840
Age : 55
Localisation : Villefranche-de-Rouergue
Date d'inscription : 15/03/2008

MessageSujet: Re: Un curé au chomage... partiel !   Mar 10 Mar - 19:16

Hep ! Monseigneur !

Lapinus avait évité de justesse le curé de Gueret et continuait à vive allure. Au moins, il semble savoir où il va celui-là, pensa Ijarkor. Espérons que c'est aussi vrai au figuré.

Adoptant l'allure général, Ijarkor rattrapa le groupe, écarta du coude un moine qui demandait en vain des subsides pour une lointaine abbaye en ruine, fit un croche-patte à un diacre qui brandissait la demande de divorce d'un nobliau cocu, et se retrouva enfin au niveau du SVG.


Monseigneur... Curé, ça va un moment, mais c'est un truc pour les travailleurs du dimanche ! A part les pastorales le soir, c'est pas en baptisant ce ramassis d'athées du Limousin que je vais m'occuper l'esprit. Vous n'auriez pas du boulot pour moi ? Je ne sais pas moi... des hérétiques à bruler... le LXXVIIème tome de votre hagiographie à finir... une guerre sainte à préparer... une basilique à construire... Un VRAI boulot quoi !

Et tout en trottinant, Ijarkor attendit la réponse de l'évêque du Puy.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un curé au chomage... partiel !   Dim 15 Mar - 17:52

L’évêque fut fort amusé par la méthode d’Ijarkor, qui n’hésitait pas à donner des coups de coude ou à marcher sur les pieds d’autres clercs pour arriver jusqu’au Graal –lui. « Voilà un curé qui sait y faire, il me serait bien utile ! », pensa l’évêque.

Chance, la proposition que lui fit le curé allait justement en ce sens. L’évêque bondit sur l’occasion :

_ Mon frère, votre proposition m’intéresse au plus haut point. Néanmoins, je ne saurais vous répondre en ce moment – vous aurez sans doute remarqué, vous qui êtes fin observateur, que je suis légèrement pris en ce moment.
Venez donc me visiter dans mon bureau ce soir, nous discuterons de tout cela dans la quiétude et l’intimité de mon palais épiscopal !


Les autres clercs jugèrent qu’Ijarkor avait eu assez de temps ainsi qu’une réponse à sa question, et s’empressèrent donc de reprendre le dessus pour assaillir de concert le SVG.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un curé au chomage... partiel !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un curé au chomage... partiel !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Rôle du Curé
» Le couvert partiel
» Bureau du curé de Rochechouart
» [Entierement réalisée] Commande pour un curé
» Luth_de_la_vega, Nouveau curé de Draguignan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Province Ecclésiastique de Bourges dans les RR :: Diocèses de la Province de Bourges :: Archidiocèse de Bourges :: Palais Episcopal-
Sauter vers: