Diocèses de Bourges, Clermont, Limoges, Le Puy, Cahors et Rodez. Archevêque de la Province de Bourges : MGR Angelo
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Pastorale du tres jeune Venumz

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Venumz
Habitué
avatar

Nombre de messages : 43
Date d'inscription : 08/09/2014

MessageSujet: Re: Pastorale du tres jeune Venumz   Mer 17 Sep - 7:18

1: Que faut-il faire, selon Christos, pour ne pas être condamné et se retrouver en Enfer ?
Il faut marcher sur le chemin de l' amour, de l' amitié et surtout de la VERTU.


2: Qu'exige Christos à ceux qui souhaitent se joindre à lui et servir l'Eglise ?
Je cite, pour ne pas écorner les propos de Christos :  

Dans ce cas ayez beaucoup d’amour dans votre cœur et suivez moi, partagez un peu de votre temps et de vos biens le temps que vous pourrez. Par contre si vous choisissez de vous dédier à guider les autres sur la voie de l'Eglise, il faut alors que vous soyez prêt à lui donner priorité. Alors prenez de la distance par rapport à vos biens, à votre travail, à vos outils, dites au revoir à votre famille… Préférez la simplicité et l'instruction aux riches ornements et aux beaux atours. Car notre tâche nécessitera de sacrifier le bien personnel au bien collectif, mais en échange vous serrez sacré parmi les enfants de Dieu. " Et il dit encore : " Si votre famille ne vous comprend pas, priez pour elle, car elle n’est pas sensible au message de Dieu. Si celui qui vous embauche vous en veut, ne lui en voulez pas, et priez pour lui, car il n’est pas sensible au message de Dieu. Si vos amis vous retiennent, alors entraînez les avec vous, afin qu’ils découvrent aussi le message de Dieu. La route sera longue et tortueuse, le chemin rugueux, l’horizon lointain, la pente forte, mais le soleil qui brille guidera nos pas. Nous connaîtrons des difficultés, des disputes, des colères, des passions, des hésitations, mais l’amour et l’amitié nous uniront et Dieu nous portera. Si vous voulez vivre seul, raisonner seul, manger seul, marcher seul, alors rien ne vous en empêche, passez votre chemin et réfugiez vous dans l’amour de vous même.

Simplement, il amène les gens à être humble, respectueux, vertueux. Recherchant l' intérêt collectif à celui du personnel. Vivre en société, et non isolé. Aimer son prochain et le faire partager.



3: Le service de l'Eglise est-il une sinecure ?
Non ce n est pas une sinecure. Le service de l' Eglise est un travail de tous les jours car la tache est immense, pervertie, si tant est que cela est possible, par la Créature sans Nom.


4: Quel est l'avantage de vivre en communauté selon Christos ?
Vivre en communauté mènera les hommes vers le partage et la vertu. Il conduira les hommes, s ils continuent, vers le paradis.

5: Qu'incarne Christos ?
Il incarne l' espoir, l' amour et l' amitié faites homme. Symbole de pureté et de vertu.

6: Quels sont les titres donnés à Christos ?
C' est le Messie, être Pur et parfait.

7: Qu'a permis le sacrifice de Christos ?
Son sacrifice a permis de laver de ses pechés TOUS les hommes.

8: Que doivent faire les hommes pour être sauvés ?
Il y a une certaines redondance ... dans toutes ces questions ...mais passons.

Pour être sauvés, les hommes doivent vivre dans l' amour, le partage, l' amitié et surtout la Vertu. Laisser de coté le bien personnel, vivre en communauté.


Dernière édition par Venumz le Mer 17 Sep - 11:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Venumz
Habitué
avatar

Nombre de messages : 43
Date d'inscription : 08/09/2014

MessageSujet: Re: Pastorale du tres jeune Venumz   Mer 17 Sep - 7:20

tokai a écrit:
Séminaire saint-benoît : Niveau 2, Volet 2 : Théologie : Leçon 7ter : Les Apôtres

Les Apôtres de Christos

Voue venez d'étudier la vie de nos deux prophètes, Aristote puis Christos. Vous avez compris que ce dernier avait fondé notre Eglise. Nous allons maintenant étudier ses premiers continuateurs que l'on a pour habitude d'appeler les apôtres et pour cela faire quelques lectures.

Aux trois premiers qui le rejoignirent, à savoir Titus, Samoth et Paulos, Christos dit :
Vita de Christos, ch. 6 a écrit:
" Alors suivez-moi. Vos métiers, vos biens, vos outils pourront attendre que vous terminiez votre mission. Car pour l'heure, je vais vous faire bâtir, en l'Eglise, le plus bel instrument de paix. Sachez le, je vous enseignerai la sagesse d’Aristote et le message de Dieu, mais vous devrez apprendre l'altruisme et l'abnégation."
C'est de ce texte que vient le choix du mot "apôtre" qui vient du grec apostolos qui désigne une mission, par là nos apôtres sont bien ceux que Christos a chargés d'une mission.

Ces trois furent bientôt rejoints par neuf autres et Christos leur dit :
Vita de Christos, ch. 7 a écrit:
" En vérité, il est bien triste que tant d’enfants de Dieu se détournent de Son amour. Il leur faut des guides afin que les erreurs passées soient effacées. Voulez-vous me suivre et vous faire apôtres de la parole de Dieu? "

Et voici enfin la création de l'Église, la préparation de la succession de Christos :
Vita de Christos, ch. 11 a écrit:
"N’ayez donc pas de peine, car vous serez mes successeurs, vous diffuserez la bonne nouvelle à toutes les nations en aidant Titus à créer mon Eglise. Ainsi, Je fais de vous les guides des fidèles de Dieu. Soyez des modèles pour ceux qui vous écoutent, car un mauvais guide trace une mauvaise route à ceux qui le suivent. Je vous nomme episkopoi (évêques). Vous aurez à charge le Salut de vos ouailles. "
Ces douze apôtres sont donc nos premiers évêques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Venumz
Habitué
avatar

Nombre de messages : 43
Date d'inscription : 08/09/2014

MessageSujet: Re: Pastorale du tres jeune Venumz   Mer 17 Sep - 7:26

1 - Qui sont les apôtres (donner leur nom et décrivez leur rôle) ?
Les apôtres sont : Calandra, Adonia, Hélène, Kyrène, Ophelia et Uriana, Daju, Thanos, Paulos, Nikolos, Titus et Samoht.
Leur rôle est de partir en mission, comme leur confie Christos. Apporter la bonne parole au monde entier, leur faire connaitre la sagesse de Dieu et Aristote, ainsi que la Vertu.



   Pouvez-vous, en consultant directement le troisième livre du Livre des Vertus, choisir deux apôtres, lire leur hagiographie, la résumer et nous parler de leur message ?

Je finis cette dernière question une fois que j' ai un peu de temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tokai
Evêque du Puy
Evêque du Puy
avatar

Nombre de messages : 478
Date d'inscription : 25/11/2008

MessageSujet: Re: Pastorale du tres jeune Venumz   Mer 17 Sep - 10:37

Faites car Mikaaaaaaaaaaaaaaaaa ...



s impatiente!

Essayez de ne pas paraphraser Christos mais dans l ensemble , ce n est pas mal!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Venumz
Habitué
avatar

Nombre de messages : 43
Date d'inscription : 08/09/2014

MessageSujet: Re: Pastorale du tres jeune Venumz   Jeu 18 Sep - 0:31

Pouvez-vous, en consultant directement le troisième livre du Livre des Vertus, choisir deux apôtres, lire leur hagiographie, la résumer et nous parler de leur message ?

Paulos, un des apôtres, est devenu un homme riche. Ceci dit, il n' était pas heureux. Il a préféré suivre Christos, connaitre la Vertu et le partage, en toute simplicité, plutôt que l' oppulence et l' avarice.

Il a fini par donner sa plus belle Habitation à l' Eglise Aristotélicienne pour vivre dans une simple batisse, face à la mer, et enseigner, via ses missives, le chemin de Christos à qui voudra l' entendre.
L' argent ne fait pas le bonheur donc, même s' il y contribue.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Venumz
Habitué
avatar

Nombre de messages : 43
Date d'inscription : 08/09/2014

MessageSujet: Re: Pastorale du tres jeune Venumz   Jeu 18 Sep - 0:46

Samoth, fidèle parmi les fidèles, d' après les mots de Christos lui même, est le dernier est apôtres vivants. Il a vu ses compagnons mourir les uns après les autres.

Il a depuis son adolescence vécu auprès de Christos et a propagé Sa bonne parole. Il a vécu simplement et a gardé au fond de lui le chemin tracé par Christos. Il mourra heureux car il savait qu' il rejoindrait ses compagnons et Christos lui même au paradis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tokai
Evêque du Puy
Evêque du Puy
avatar

Nombre de messages : 478
Date d'inscription : 25/11/2008

MessageSujet: Re: Pastorale du tres jeune Venumz   Jeu 18 Sep - 19:39

T'aurais pu un plus détailler , j'aurais aimé au mois 200 lignes...allez la suite

tokai a écrit:
tok a écrit:
Séminaire saint-benoît : Niveau 2, Volet 3 : La Charge Paroissiale : Leçon 8 : Les Bases

Le curé est le responsable religieux de sa paroisse. Toutes les affaires religieuses passe par lui. Il est très proche du peuple et de ses problèmes. Il diffuse aussi la bonne parole. En l'absence de curé, l'on parle évidemment alors, en ordre, de vicaire et de diacre.

Le curé doit user du RP (Rôle Play) :

-Il essayera d'avoir un post-it consacré à son église paroissiale au forum du village
-Il essayera de se faire connaître de tous, et plus particulièrement du maire et de son conseil.
-Le curé essayera d'avoir une bonne image pour lui et pour l'Église, il ne parlera pas par exemple d'une quelconque inquisition et ne tendra pas vers l'extrémisme.


Il doit remplir certains offices (Rôle play) :


-Le forum du village et la taverne sont les lieux d'action du prêtre.
-Exemples d'offices (beaucoup d'autres exemples peuvent être trouvés et développés) :

Les 7 sacrements
Baptêmes pour les nouveaux entrants.
Messes le dimanche et jours exceptionnels.
Communions pour les croyants.
Recevoir les confessions.
Célébrer les nombreux mariages.
Donner l'extrême onction aux mourants.

Célébrer l'investiture du maire et de son conseil pour officialiser leur charge

Vous pouvez bénir des gens ou des actions.

L'exorcisme est aussi une pratique courante.

- Le curé peut se faire assister par des diacres et le remplacer en cas d'absences. Libre à lui d'en choisir plusieurs.

Le curé est un être charitable :

- Il est proche des habitants et répond à leurs questions
- Il les informe et les aides du mieux qu'il le peut. Il leur fait découvrir l'Université et la bibliothèque.
- Le curé aide le pauvre et le mendiant
- Il peut même aider économiquement

Il est l'ambassadeur de Dieu et de l'Église Romaine :

- Il applique les dogmes et les bulles votés par le collège
- Il est sous l'autorité de l'évêque de la région
- Il est souvent en relation avec l'évêque de sa région et des autres curés pour échanger leurs expériences.
- Devra rendre des comptes des affaires les plus importantes de son village (petit rapport qu'il remettra à l'évêque)
- Il est au dessus des ordres, mais il fera connaitre les ordres religieux à la population.
- Il essaye de convertir la population à l'Aristotélisme.
- Il combat les hérésies (toutes religions non aristotéliciennes)
- Si possible il combat les anachronismes.

Comment s'occuper de sa paroisse?

Citation :
Concernant les messes IG : Les messes sont célébré une le dimanche et une seconde au moment que le curé pensera le mieux pour lui et les fidèles. Les messes sont ouvertes à tous et remonte votre moral. La façon d'aller à la messe est d'aller à l'église dans les heures inscrites et cliquez sur : Allez à la messe.

Comment fonctionne l'interface IG du curé : Voir le 2° post de ce guide du prêtre

Quels sont les rôles RP du curé et du diacre : Ils se doivent d'être présent pour leurs fidèles quotidiennement. Les fidèles n'hésiteront pas à demander conseil au curé ou au diacre pour des questions. Leur devoir est aussi de faire une messe RP au moins le dimanche pour pouvoir ainsi donner un peu d'éducation religieuse aux fidèles. Ces offices seront donc donné dans un sujet nommé préalablement sur la halle de votre village, exemple : Cathédrale de Langres ou encore Cathédrale Saint Mamès. Les sacrements de l'église seront aussi donné par le curé ou le diacre en RP dans le sujet de l'église. Ils doivent encore donner des cours de catéchisme au futurs baptisés dans la mesure du possible. Il faut également de préférence que les curés prévoient un lieu de confession RP...
Et naturellement qu'ils connaissent les Textes Sacrés afin de les faire connaitre le plus largement, convertir par la Parole, non par le feu, garantir une présence religieuse dans la vie de tout les jours dans son village, se rendre à la taverne pour rencontrer les paroissiens...
Ils doivent tenir les registres paroissiaux et venir régulièrement à l'archidiocèse.

Les curé peuvent-ils recevoir une charge de conseiller municipal : Les curés peuvent recevoir une charge par leur maire pour représenter l'église ou faire parti du conseil municipal sans problème. Cela dépend toujours des lois en cours dans votre comté/duché.Il peuvent également être maire ou au conseil comtal/ducal.


_____________________________________________________________



Questions:


Après cette lecture et par votre expérience, comment envisagez vous votre devoir d'ecclésiastique face à vos paroissiens? face aux éventuels hérétiques qui peupleraient votre paroisse?

Avez vous des idées de manières susceptibles de donner envie aux paroissiens de s'intéresser à l'Église et à son dogme?


////////////////////////////////

tokai a écrit:
Séminaire saint-benoît : Niveau 2, Volet 3 : La charge Paroissiale : Leçon 9 : Célébrer une messe

Schéma standard d'une messe


ivrel a écrit:
Les cloches se mirent à sonner pour inviter les fidèles à venir assister à la messe dominicale.

LE CURE sortit de la sacristie, il arriva dans le choeur, s'agenouilla devant la croix en se signant, puis tendit les mains devant l'autel en priant. Enfin, il se tourna vers l'assemblée des fidèles.


Remplacé par Zabouvski, adaptation personelle toujours possible : Soyez les bienvenus dans la maison du Très-Haut, qui est aussi votre maison, puisque c'est ici que nous nous y réunissons en famille.

Introduction sur un événement dans le duché ou le royaume

LE CURE se dirigea alors vers le lutrin.

Je vais maintenant vous lire un passage du Livre des Vertus
Citation :
...EXTRAIT DU LIVRE DES VERTUS ...

Commentaire du texte

Et maintenant, communions tous ensemble pour nous rapprocher de cet idéal aristotélicien de l'amitié entre fidèles, de cet amour entre les hommes.



Et après avoir rompu le pain, LE CURE en donna un morceau à chacun des fidèles.

Que la paix du Dieu soit avec vous.
Et avec votre esprit
Louons Dieu et ses prophètes Aristote et Christos


Petit commentaire sur un événement dans le village

Avant de vous laisser pour le repas dominical, je voudrais que vous répétiez après moi le Credo de L'église aristotélicienne :

Citation :
Je crois en Dieu, le Trés-Haut tout puissant,
Créateur du Ciel et de la Terre,
Des Enfers et du Paradis,
Juge de notre âme à l'heure de la mort.

Et en Aristote, son prophète,
Le fils de Nicomaque et de Phaetis,
Envoyé pour enseigner la sagesse
Et les lois divines de l'Univers aux hommes égarés.

Je crois aussi en Christos,
Né de Maria et de Giosep.
Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis.
C'est ainsi qu'après avoir souffert sous Ponce,
Il est mort dans le martyr pour nous sauver.
Il a rejoint le Soleil où l'attendait Aristote à la droite du Trés-Haut.

Je crois en l'Action Divine;
En la Sainte Eglise Aristotélicienne Romaine, Une et Indivisible;
En la communion des Saints;
En la rémission des péchés;
En la Vie Eternelle.

AMEN


Bon dimanche à tous.

- Bienvenue
- Sermon du célébrant
- Credo aristotélicien ou Prière/chant/psaumes (pas de connotation IRL)
- Lecture du Livre des Vertus (ou autre texte aristotélicien style hagiographie)
- Partage du Vin et du Pain (l'amitié aristotélicienne)
- Témoignages ou Sermons de personne de l'extérieur  ou éductation théologique des fidèles avec des exemples de la vie ou bien des évènements quotidiens (facultatif)
- saluations à l'assemblée

1) en se disant que le sermon peut être accompagné de passage de livres saints c-a-d que ces phases peuvent fusionner. Mais le sermon n'a pas nécessairement besoin d'être lié à la lecture, il peut se rapporter aux aléas de la vie de la communauté paroissiale.

2) Libre à vous de l'adapter à votre sauce, c'est n'est qu'un guide pour vous aider.

3) Ecrire des messes trop longues ne sert à rien. C’est joli, ça fait plaisir à soi même, mais personne ne les lit! Il faut faire des messes courtes et accessibles. Ce n ‘est pas une raison pour ne pas citer le livre des vertus pour autant! Un extrait court, bien commenté et faisant écho à la situation du moment est le bienvenu.

4) Il est possible de donner la confession commune pendant la messe. La formule utilisée est alors celle-ci :



    Je confesse à Dieu Tout-puissant, à tous les Saints, et à vous aussi, mes Amis, parce que j'ai beaucoup péché, en pensée, en parole, en action. Je supplie tous les Saints, et vous, mes Amis, de prier le Créateur pour moi. Que le Très Haut nous accorde le pardon, l'absolution et la rémission de tous nos péchés.



Travail à faire :

1° Vous ferez une messe en suivant le déroulement ci dessus tout en veillant à ce qu’elle ne soit pas trop longue et qu’elle donne envie d’être écoutée. Le texte lu doit être extrait d'un texte non étudié en cours.

2° Vous prendrez aussi contact avec notre Grande Prieuse, Mère Psy_barbie, en son bureau ; nous vous demandons de célébrer une véritable messe, face à toutes et tous - la réussite de celle-ci sera bien sûr nécessaire pour l'obtention de votre diplôme.


je vous recommande également dans notre bibliothèque interne, les deux départements suivants :



exemples de messe à consulter à la biblihomelie



Je vous conseille de visiter la bibliohomélie pour dénicher des exemples de cérémonies ou des sacrements typiquement "aristotélicien"
[/Séminaire saint-benoît : Niveau 2, Volet 3 : La Charge Paroissiale : Leçon 10 : Célébrer un sacrement

Lire les documents suivants attentivement

[liturgie officielle] le baptème
[liturgie officielle] le mariage
[liturgie officielle] funérailles
Le Baptême
Le Mariage
Les Funérailles
Droit Canon pour le Baptême
Droit Canon pour le Mariage

Questions

Voici quelque questions simples auxquels n'importe quel clerc qui se respecte a la réponse au bout des doigts. On ne vous les pose que pour vérifier que vous avez bien lu les textes ci-hauts. Vous êtes priés de répondre par des phrases complètes.

1) Dans quelle circonstances un parrain est-il obligatoire pour le baptême?

2) Quelle doit être le délai entre la publication des bans et le mariage?

3) Les témoins d'un mariage doivent-ils être baptisés.

4) Que doit réciter un aspirant au baptême avant l'immersion?

5) Que reçoit le baptisé juste après l'immersion?


Travail à faire :

1° Vous célébrerez un sacrement au choix tout en veillant à ce que la cérémonie ne soit pas trop longue et qu’elle donne envie d’être écoutée. Le texte lu doit être extrait d'un texte non étudié en cours.


je vous recommande également dans notre bibliothèque interne, les deux départements suivants :



exemples de messe à consulter à la biblihomelie



Je vous conseille de visiter la bibliohomélie pour dénicher des exemples de cérémonies ou des sacrements typiquement "aristotélicien"
quote]


////////////////////////////
tok a écrit:
Séminaire saint-benoît : Niveau 2, Leçon 11a : L'Amitié Aristotélicienne

Zabouvski a écrit:
L'Amitié Aristotélicienne

Chapitre Premier



    1) L'Amitié Aristotélicienne, selon les principes d’Aristote établis au cours du repas avec Polyphilos, ne peut être véritable que si les membres de cette amitié sont égaux l’un envers l’autre. L’Amitié aristotélicienne est la communauté des baptisés de l’Église. L’on pourrait la représenter par un cercle, symbole même de la perfection divine. L'étude du cercle nous permet de faire ressortir deux éléments. Le premier, le centre, unique et maître de tout, et sa circonférence, sur laquelle tous les points sont égaux. Ainsi donc, la communauté aristotélicienne est une communauté de personnes ayant en commun leur foi en le Très-Haut et étant donc tous égaux devant lui par ce fait même. Le croyant est introduit à la communauté par le baptême. Le Baptême, ou rite d'entrée, donne au nouveau croyant les prémisses de l'amitié Aristotélicienne parfaite. Cette amitié est encore en puissance et demande à être développée par un contact avec Dieu dans la prière et les sacrements, et aussi par le témoignage de douceur et de compassion avec les autres. On peut parler à ce niveau d'une première étape de la vie spirituelle, celle des commençants, dans laquelle l'aristotélicien essaye de supprimer les vices qui demeurent en lui. On appelle aussi cette voie la voie Purificatrice, qui purifie l'âme de ses souillures.2) Ensuite vient l'étape des progressants, ou voie illuminative dans laquelle l'Aristotélicien, débarrassé de ses vices, pratique activement les vertus et développe par là son lien avec Dieu et son prochain. Le point central de cette étape sera la pratique de la charité fraternelle, et la preuve première de la sainteté devra être le rayonnement spirituel auprès des autres. Le but de celui qui pratique cette voie est avant tout d'aider ses frères sur le chemin de la Vertu.3) Enfin nous touchons à l'amitié parfaite, ou voie unitive. Cette voie est celle des parfaits. Il faut comprendre que l’Aristotélicien se consacre d’abord à Dieu, et que c'est dans une relation privilégiée avec Lui que se situe le plus haut point de la spiritualité. Cette relation avec Dieu se traduit par une profonde charité pour les autres, avec un sens parfait de l'amitié et une force de caractère qui permet de montrer aux autres la vérité sans les blesser. Mais cette union avec Dieu aura une condition, celle d'avoir une amitié parfaite sur cette terre avec un de nos prochains. Ne pourra accéder au titre "d'Ami de Dieu", donc de son égal, que celui qui aura concrétisé son aspiration à la perfection par une union d'âme avec un autre Aristotélicien.





Chapitre second sur l'Amitié Aristotélicienne: Les rapports avec les pouvoirs publics...


Nous avons dit que plus qu'un sentiment subjectif, l'amitié Aristotélicienne établie, par la voie du baptême, une communauté de vie objective entre tous les baptisés, entre les membres de la société céleste et ceux de la société terrestre. Cet élément a de grandes conséquences sur le tissu social, et sur la conception que nous devons avoir de la place de la Religion dans l'organisation temporelle du monde.

    1) La communion des saints, fondement de toute société.Par souci de clarification, nous appellerons cette communauté de vie la "communion des saints."Le but premier de l'organisation temporelle des sociétés est de mettre en place les structures pour permettre aux hommes le développement de toutes leurs facultés matérielles et spirituelles. Dans cette optique, une société qui ne serait pas basée sur le concept de communion des saints manquerai gravement a son but, puisqu'il lui manquerait le stade le plus élémentaire et le plus fondamental de l'union entre les hommes et de toute vie sociale aristotélicienne. Il en résulte logiquement que pour être pleinement intégrée dans une société conforme a l'idéal aristotélicien, il faut être soit même membre de la communion des saints, être membre de l'amitié aristotélicienne. Ceux qui ne le sont pas ne possèdent pas les bases fondamentales de la vie en société, ils sont des déchirures dans le tissu social, et comme toutes les déchirures ils risquent de s'étendre et de mettre en danger l'existence même de la société. On comprend donc la nécessité qui s'impose aux pouvoirs publics, pour le bien même de la société qu'ils dirigent, de mettre tout en œuvre pour éviter cette déchirure, car c'est la survie même du tissu social qui est en jeu. Les pouvoirs publics auront donc soin de préserver le caractère Aristotélicien de leurs administrés, et de soutenir les efforts de la Sainte Église pour le salut des âmes et la bonne marche de la cité de Dieu, sur terre et au ciel.2) Du statut des religions partiellement admises.Certaines religions, bien que manifestement erronées, possèdent en elle quelques graines de vérité. Il s’agit du Spinozisme et de l’Averroïsme. Ces religions ( on peine a leur donner ce nom, étant donné leur erreur manifeste) on donc un caractère moins nocif que les autres erreurs. Il faut donc leur donner un statut à part, que nous appellerons « statut de tolérance ». Les membres de ces cultes doivent être mis, autant que possible, à l’écart de l’autorité publique, car le spectacle de leur erreur aurait des conséquences sur le peuple qui serait on ne peut plus néfastes. De plus n’étant pas unis au corps social par la communion des saints, ils y aurait un manque manifeste dans la cohésion sociale. Il faut donc les tolérer mais pas leur laisser le pouvoir.




Chapitre troisième: le rôle de l'amitié dans la conception de la hiérarchie de l'Église


Nous avons dit que chaque "aristotélicien" est uni aux autres par un lien spécial qu'il reçoit dans le Baptême. Ce lien fait de son existence un chemin vers la lumière, chemin qu'il ne parcourt pas seul mais en communauté.


    1) L'histoire de la communautéPour quelqu'un qui avance il faut deux choses: la direction et la force d'avancer. Nous allons maintenant voir pourquoi la hiérarchie est nécessaire pour un Aristotélicien.Aristote nous a enseigné il y a près de 1800 ans une doctrine complexe, dont le but est de nous ancrer dans le Bien, dans le Beau, dans le Vrai. Cet ancrage se fait par la contemplation de la beauté éternelle de Dieu, et par la transcription de cette beauté dans les choses de tous les jours. Mais après la mort d'Aristote, ou plutôt après son accession à la gloire de la contemplation, il nous fallait des guides qui transmettent fidèlement son message aux hommes de tous les siècles et de toutes les cultures. C'est pour cela que vers les années 30-35 de notre ère une assemblée de sages se tint à Tarse. Cette assemblée réunissait les héritiers de la tradition philosophique Aristotélicienne et les disciples de Christos le Sage , avec leur chef Paul. C'est cette assemblée qui décida de la fondation d'une institution qui unirait les deux traditions dans une même vision, faisant ainsi la synthèse des plus beaux enseignements humains et divins. Cette assemblée fut très vite visiblement assistée de l'Esprit Divin, et la religion aristotélicienne se répandit dans tout l'Empire Romain, malgré les persécutions que le diable ne manquait pas de mettre sur son chemin. Mais malgré les vagues de la persécution, malgré le tourment des hérésies, l'Église garda sa rectitude originelle grâce à sa hiérarchie soudée. 2) Le secours divin nécessaire pour le cheminCette constance de l'Église de Dieu n'est concevable au milieu de tant de vicissitudes que par l'action très sainte de Dieu, par l'intercession d'Aristote et des saints de tous les temps, spécialement les martyrs qui sont morts pour la gloire et la lumière éternelle. Cette aide de Dieu avait un canal: la hiérarchie de l'Église.En effet dans l'Eglise certains sont appelés à être davantage que de simples aristotélicien: ils sont appelés à être les guides de leur troupeau, et ils reçoivent pour cela une grâce spéciale qui se nomme l'ordination. Si le baptême introduit dans la communauté spéciale qu'est l'amitié aristotélicienne, l'ordination fait du fidèle croyant un membre à part, choisi, élu pour une fonction particulière qui est celle de guider les fidèles et d'être le canal de la lumière dans les âmes. 3) la hiérarchieLe premier de ces hommes est le Pape, représentant de la lumière divine sur terre, celui qui a reçut en dernier recours le droit et le pouvoir de trancher toutes les questions religieuse, dans le respect toutefois de l'oeuvre de ses prédécesseurs. Puis viennent les cardinaux, les hommes illustres qui par leur action, leur générosité et la profondeur de leur inspiration par l'Esprit de Lumière, ont mérités d'être les instruments de Dieu pour la désignation du nouveau pape.Les évêques sont les canaux de la grâce de Dieu dans les âmes des fidèles. Ils sont les pères de leur diocèse et veulent le salut de tous. Et enfin les curés sont les fidèles assistants des évêques dans cette tache difficile de guider les âmes vers la contemplation de la Beauté éternelle : Dieu lui même. Le curé est un prêtre qui a reçu une mission particulière de l'évêque.Les prêtres sans cure sont des auxiliaires précieux, et ils peuvent aider les curés dans leur tache, ou bien assister l'Évêque au conseil diocésain.Les diacres se donnent aussi à Dieu, mais ne reçoivent pas cette ordination spéciale. Leur service particulier les poussent d'abord à aider dans la gestion matérielle de l'Église.




Chapitre quatrième: Amitié et moyens de sanctification.

Nous venons de le voir, la hiérarchie est le canal du secours divin. Ce secours est transmis par ce qu'on appelle la liturgie.


    1) Nature de la liturgieIl serait faux de croire que la liturgie n'est qu'un enseignement. L'enseignement en est un aspect, mais il n'est pas le seul, loin de là. Vous savez que le baptême aristotélicien donne au baptisé un lien spécial, lien qui est premièrement un lien de Foi. le rôle de la liturgie est de faire augmenter cette Foi. La liturgie est donc une nourriture pour la Foi, elle renforce le lien avec l'ensemble de la communauté ecclésiale. Le lien de l'amitié Aristotélicienne est donc au centre de toute la vie du croyant, et la liturgie est primordiale pour la vie de ce lien.2) La fonction d'enseignement de la Liturgie.Il y a deux voies d'enseignement: le prêche et le sermon lors de la messe.Il est bon de distinguer les deux: en effet le prêche permet de renforcer la conviction des fidèles et de soi même au niveau des Idées, tandis que le sermon leur indique la voie à suivre, et les Idées qu'ils doivent cultiver et étendre. C'est à dire que le Sermon montre aux fidèles la voie à suivre, tandis que le prêche est le moyen pour avancer dans cette voie. 3) La nature de la MesseLa Messe est le cadre général dans lequel se déroule le Sermon, mais elle n'est pas que cela. Dans la Messe le prêtre transmet aux fidèles, par une communication mystérieuse, l'expérience de sa contemplation de Dieu. Et plus que cela, il est comme le canal a travers lequel les fidèles atteignent Dieu. La pureté de la Foi et des Idées du prêtre joue donc un gros rôle: si le canal est impur, comment les fidèles verront ils Dieu?4) L'EnseignementDe l’enseignement aristotélicien. L’enseignement aristotélicien consiste en le partage de connaissances entre certains clercs aguerris et leurs prochains. Ceux-ci perpétuent le culte de l’esprit, toujours porté à découvrir, tel qu’expliqué par Aristote. L’enseignement est tout aussi vital, sinon plus, que le sermon, puisqu’il permet aux clercs de prendre conscience de la vérité, de mieux la comprendre. C’est cette compréhension de la vérité qui permettra à quiconque d’aider son prochain sur le chemin de la Vertu.D'abord fait à l'abbaye Cistercien de Noirlac le 24ème jour du mois de décembre de l'an de grâce 1453 par le Père LescureMis à jour faite à Rome le 13ième jour du mois d'août de l'an de grâce 1455 par le Père Zabouvski



Questions:

1-Pourquoi le baptême joue t-il un rôle dans l'Amitié Aristotélicienne?

2- Qu'appelle t-on charité?

3- Qu'est-ce que la communion des saints?

4- Quelles sont les autres "religions" présentes dans les royaumes?

5- Quelles sont les religions ayant un "statut de tolérance"? Pourquoi un tel statut?


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Venumz
Habitué
avatar

Nombre de messages : 43
Date d'inscription : 08/09/2014

MessageSujet: Re: Pastorale du tres jeune Venumz   Ven 19 Sep - 22:15

[quote="tokai"]T'aurais pu un plus détailler , j'aurais aimé au mois 200 lignes...allez la suite

[quote="tokai"]
tok a écrit:
Séminaire saint-benoît : Niveau 2, Volet 3 : La Charge Paroissiale : Leçon 8 : Les Bases

Le curé est le responsable religieux de sa paroisse. Toutes les affaires religieuses passe par lui. Il est très proche du peuple et de ses problèmes. Il diffuse aussi la bonne parole. En l'absence de curé, l'on parle évidemment alors, en ordre, de vicaire et de diacre.

Le curé doit user du RP (Rôle Play) :

-Il essayera d'avoir un post-it consacré à son église paroissiale au forum du village
-Il essayera de se faire connaître de tous, et plus particulièrement du maire et de son conseil.
-Le curé essayera d'avoir une bonne image pour lui et pour l'Église, il ne parlera pas par exemple d'une quelconque inquisition et ne tendra pas vers l'extrémisme.


Il doit remplir certains offices (Rôle play) :


-Le forum du village et la taverne sont les lieux d'action du prêtre.
-Exemples d'offices (beaucoup d'autres exemples peuvent être trouvés et développés) :

Les 7 sacrements
Baptêmes pour les nouveaux entrants.
Messes le dimanche et jours exceptionnels.
Communions pour les croyants.
Recevoir les confessions.
Célébrer les nombreux mariages.
Donner l'extrême onction aux mourants.

Célébrer l'investiture du maire et de son conseil pour officialiser leur charge

Vous pouvez bénir des gens ou des actions.

L'exorcisme est aussi une pratique courante.

- Le curé peut se faire assister par des diacres et le remplacer en cas d'absences. Libre à lui d'en choisir plusieurs.

Le curé est un être charitable :

- Il est proche des habitants et répond à leurs questions
- Il les informe et les aides du mieux qu'il le peut. Il leur fait découvrir l'Université et la bibliothèque.
- Le curé aide le pauvre et le mendiant
- Il peut même aider économiquement

Il est l'ambassadeur de Dieu et de l'Église Romaine :

- Il applique les dogmes et les bulles votés par le collège
- Il est sous l'autorité de l'évêque de la région
- Il est souvent en relation avec l'évêque de sa région et des autres curés pour échanger leurs expériences.
- Devra rendre des comptes des affaires les plus importantes de son village (petit rapport qu'il remettra à l'évêque)
- Il est au dessus des ordres, mais il fera connaitre les ordres religieux à la population.
- Il essaye de convertir la population à l'Aristotélisme.
- Il combat les hérésies (toutes religions non aristotéliciennes)
- Si possible il combat les anachronismes.

Comment s'occuper de sa paroisse?

Citation :
Concernant les messes IG : Les messes sont célébré une le dimanche et une seconde au moment que le curé pensera le mieux pour lui et les fidèles. Les messes sont ouvertes à tous et remonte votre moral. La façon d'aller à la messe est d'aller à l'église dans les heures inscrites et cliquez sur : Allez à la messe.

Comment fonctionne l'interface IG du curé : Voir le 2° post de ce guide du prêtre

Quels sont les rôles RP du curé et du diacre : Ils se doivent d'être présent pour leurs fidèles quotidiennement. Les fidèles n'hésiteront pas à demander conseil au curé ou au diacre pour des questions. Leur devoir est aussi de faire une messe RP au moins le dimanche pour pouvoir ainsi donner un peu d'éducation religieuse aux fidèles. Ces offices seront donc donné dans un sujet nommé préalablement sur la halle de votre village, exemple : Cathédrale de Langres ou encore Cathédrale Saint Mamès. Les sacrements de l'église seront aussi donné par le curé ou le diacre en RP dans le sujet de l'église. Ils doivent encore donner des cours de catéchisme au futurs baptisés dans la mesure du possible. Il faut également de préférence que les curés prévoient un lieu de confession RP...
Et naturellement qu'ils connaissent les Textes Sacrés afin de les faire connaitre le plus largement, convertir par la Parole, non par le feu, garantir une présence religieuse dans la vie de tout les jours dans son village, se rendre à la taverne pour rencontrer les paroissiens...
Ils doivent tenir les registres paroissiaux et venir régulièrement à l'archidiocèse.

Les curé peuvent-ils recevoir une charge de conseiller municipal : Les curés peuvent recevoir une charge par leur maire pour représenter l'église ou faire parti du conseil municipal sans problème. Cela dépend toujours des lois en cours dans votre comté/duché.Il peuvent également être maire ou au conseil comtal/ducal.


_____________________________________________________________



Questions:


Après cette lecture et par votre expérience, comment envisagez vous votre devoir d'ecclésiastique face à vos paroissiens? face aux éventuels hérétiques qui peupleraient votre paroisse?

Avez vous des idées de manières susceptibles de donner envie aux paroissiens de s'intéresser à l'Église et à son dogme?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Venumz
Habitué
avatar

Nombre de messages : 43
Date d'inscription : 08/09/2014

MessageSujet: Re: Pastorale du tres jeune Venumz   Ven 19 Sep - 23:04

Questions:


Après cette lecture et par votre expérience, comment envisagez vous votre devoir d'ecclésiastique face à vos paroissiens? face aux éventuels hérétiques qui peupleraient votre paroisse?


D' après ce que je fais déjà en taverne, et du texte, je les inciterai à suivre le chemin Vertueux de Christos, vivre en communauté et aimer autrui.

Face aux hérétiques, je ferai en sorte de les convaincre qu' ils font mauvais chemin, par le dialogue, sans pour autant leur mettre le couteau sous la gorge, façon de parler.


Avez vous des idées de manières susceptibles de donner envie aux paroissiens de s'intéresser à l'Église et à son dogme?
Leur faire comprendre que d aider autrui améliorera leur quotidien, car un service rendu engendra un bon retour. Rester calme et favoriser le dialogue, montrer qu on s intéresse à eux, afin que eux s intéressent aux autres et vice versa. Leur montrer que l Eglise a le coeur sur la main et qu elle a des solutions à apporter au malheur des gens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tokai
Evêque du Puy
Evêque du Puy
avatar

Nombre de messages : 478
Date d'inscription : 25/11/2008

MessageSujet: Re: Pastorale du tres jeune Venumz   Sam 20 Sep - 8:13

Conseil tres important, tu vois de l hérésie, tu rends compte à l Inquisition...
Allez hop la suite!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Venumz
Habitué
avatar

Nombre de messages : 43
Date d'inscription : 08/09/2014

MessageSujet: Re: Pastorale du tres jeune Venumz   Lun 22 Sep - 7:34

Travail à faire :

1° Vous ferez une messe en suivant le déroulement ci dessus tout en veillant à ce qu’elle ne soit pas trop longue et qu’elle donne envie d’être écoutée. Le texte lu doit être extrait d'un texte non étudié en cours.


Dernière édition par Venumz le Lun 22 Sep - 9:58, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Venumz
Habitué
avatar

Nombre de messages : 43
Date d'inscription : 08/09/2014

MessageSujet: Re: Pastorale du tres jeune Venumz   Lun 22 Sep - 7:46

Les cloches se mirent à sonner pour inviter les fidèles à venir assister à la messe dominicale.



Venum sortit de la sacristie, le coeur encore pris de stress, s'agenouilla devant la croix en se signant, puis tendit les mains devant l'autel en priant. Enfin, il se tourna vers l'assemblée des fidèles.


Soyez les bienvenus dans la maison du Très-Haut, qui est aussi votre maison, puisque c'est ici que nous nous y réunissons en famille.

Avant toutes choses mes frères, faites attention aux brigands et aux malandrins qui rodent autour du village. Qu' Aristote les mène sur le bon chemin ...


Venum se dirigea alors vers le lutrin.

Je vais maintenant vous lire un passage du Livre des Vertus

Citation :
   ...EXTRAIT DU LIVRE DES VERTUS ... Livre de la création chapitre 1
Dieu sait tout, car le savoir même fait partie de Lui, est créé par Lui et trouve sa cause en Lui. On dit ainsi qu’Il est omniscient. De plus, Il est partout car, aussi loin que l’on aille, on se trouve toujours en Lui. On le qualifie donc d’omniprésent. Enfin, Il peut agir partout car, étant partout et sachant tout, rien ne peut entraver Son action.

Comme il est écrit, Dieu sait tout. Mes enfants, mes frères. Oubliez le mensonge, soyez en paix avec votre âme. Il ne sert à rien de cacher toute vérité, ce serait futile. Ouvrez votre coeur, vivez dans la simplicité, et confessé. Se confesser vous conduira à la rémission des péchés. Dieu sera à votre écoute.


Et maintenant, communions tous ensemble pour nous rapprocher de cet idéal aristotélicien de l'amitié entre fidèles, de cet amour entre les hommes.




Et après avoir rompu le pain, Venum en donna un morceau à chacun des fidèles.


Que la paix du Dieu soit avec vous.
Et avec votre esprit
Louons Dieu et ses prophètes Aristote et Christos

Petit commentaire sur un événement dans le village

Avant de vous laisser pour le repas dominical, je voudrais que vous répétiez après moi le Credo de L'église aristotélicienne :




Venum accueillit un par un les fidèles ayant souhaité lui glisser un mot amical avant de repartir, dans la sagesse et le calme, et les vit sortir de l' Eglise, le coeur en paix.


Dernière édition par Venumz le Lun 22 Sep - 9:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tokai
Evêque du Puy
Evêque du Puy
avatar

Nombre de messages : 478
Date d'inscription : 25/11/2008

MessageSujet: Re: Pastorale du tres jeune Venumz   Lun 22 Sep - 8:10

J aimerais que tu me le refasses mais en me mettant des illustrations religieuses

http://cistercien.forumactif.com/f19-illustrations-religieuses

Il faut que cela soit vivant une messe!!!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Venumz
Habitué
avatar

Nombre de messages : 43
Date d'inscription : 08/09/2014

MessageSujet: Re: Pastorale du tres jeune Venumz   Lun 22 Sep - 10:09

Questions

Voici quelque questions simples auxquels n'importe quel clerc qui se respecte a la réponse au bout des doigts. On ne vous les pose que pour vérifier que vous avez bien lu les textes ci-hauts. Vous êtes priés de répondre par des phrases complètes.

1) Dans quelle circonstances un parrain est-il obligatoire pour le baptême?
Le parrainage est hautement souhaité mais non une obligation, à part pour les reconversions.

2) Les témoins d'un mariage doivent-ils être baptisés.
Oui

3) Que doit réciter un aspirant au baptême avant l'immersion?

Le credo

4) Que reçoit le baptisé juste après l'immersion?
Le baptisé reçoit aussi une médaille aristotélicienne de couleur bleu cyan, couleur des fidèles Aristotéliciens baptisés, ils pourront l’utiliser sur leurs signatures afin d’afficher leur engagement aristotélicien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Venumz
Habitué
avatar

Nombre de messages : 43
Date d'inscription : 08/09/2014

MessageSujet: Re: Pastorale du tres jeune Venumz   Lun 22 Sep - 10:29

5) Quelle doit être le délai entre la publication des bans et le mariage?

15 jours
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tokai
Evêque du Puy
Evêque du Puy
avatar

Nombre de messages : 478
Date d'inscription : 25/11/2008

MessageSujet: Re: Pastorale du tres jeune Venumz   Lun 22 Sep - 10:31

Il reste encore des questions...

pendant ce temps là Mikaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa regardait


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Venumz
Habitué
avatar

Nombre de messages : 43
Date d'inscription : 08/09/2014

MessageSujet: Re: Pastorale du tres jeune Venumz   Lun 22 Sep - 10:37

1-Pourquoi le baptême joue t-il un rôle dans l'Amitié Aristotélicienne?
En cela, il devient fils de Dieu, et suit le chemin vertueux de Christos et Aristote.

2- Qu'appelle t-on charité?
la charité est une vertu qui porte à désirer et à faire le bien d'autrui. C'est donc un acte inspiré par l'amour du prochain1. Dans le langage des théologiens, elle désigne à la fois l'amour de Dieu pour lui-même et du prochain comme créature de Dieu

3- Qu'est-ce que la communion des saints?
l'union de l'ensemble des fidèles vivants et morts unis, par leur appartenance a Christos.

4- Quelles sont les autres "religions" présentes dans les royaumes?

La réforme, et eadf

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Venumz
Habitué
avatar

Nombre de messages : 43
Date d'inscription : 08/09/2014

MessageSujet: Re: Pastorale du tres jeune Venumz   Lun 22 Sep - 10:38

C'est pas le même chat, Monseigneur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Venumz
Habitué
avatar

Nombre de messages : 43
Date d'inscription : 08/09/2014

MessageSujet: Re: Pastorale du tres jeune Venumz   Lun 22 Sep - 10:51

Les cloches se mirent à sonner pour inviter les fidèles à venir assister à la messe dominicale.



Venum sortit de la sacristie, le coeur encore pris de stress, s'agenouilla devant la croix en se signant, puis tendit les mains devant l'autel en priant. Enfin, il se tourna vers l'assemblée des fidèles.


Mes enfants, écoutons un passage du livre des Vertus, parlant du mariage :

En ce temps là une grande nouvelle se répandit dans la ville de Stagire : les sages astrologues venaient de repérer une comète inconnue dans le firmament. Aussitôt l’assemblée de la ville se réunie sur l'agora, tentant de découvrir le message que les cieux voulaient transmettre aux hommes. Hélas leur cœur était obscurci par leur foi erronée en de faux dieux, et ils s’égaraient dans des suggestions impies : pour l’un il s’agissait de la venue d’Hermès aux pieds ailés. Pour d’autre la foudre de Zeus allait s’abattre au milieu des hommes, et les temps touchaient à leur fin.
Seul dans l’assemblée un homme se taisait : son épouse était sur le point d’enfanter, et l’angoisse qui était la sienne ne lui permettait pas d’intervenir. Il n’était pourtant pas le moins sage, ni le moins écouté. La noblesse et la paix se lisait sur son visage, ainsi que les marques d’un dur labeur et d’une vie sans mollesse.



Venum reprit la parole:

Vous avez dans ce texte l'exemple d'un père noble et sage, soucieux de son épouse et de l'enfant qui va naitre. Son existence a été marquée par la justice, le travail et l'honneur. Voilà l'exemple que vous devez suivre. L'honneur, la justice, le travail quotidien. C'est là que se trouve la clé du bonheur. Et peut-être alors que vos enfants, suivant vos traces, auront la sagesse d'Aristote et la bonté de Christos.

Récitons maintenant le credo :



Nous sommes réunis ici, pour unir devant Dieu, Madame X et Monsieur Y, exerçant les fonctions de A et B, dans le village Xville.

Le mariage suppose que les deux époux s'engagent l'un vers l'autre librement et sans contrainte, qu'ils se promettent amour mutuel et respect pour toute la vie, qu'ils accueillent les enfants que Dieu leur donne, et les éduquent selon les écrits d'Aristote et la pensée de Christos. x et y, est-ce bien ainsi que vous voulez vivre dans le mariage ?
x : Oui
y : Oui
x : y veux-tu être ma femme ?
y : Oui, je le veux et toi x veux-tu être mon mari ?
x : Oui, je le veux. Moi, x, je te reçois comme épouse et je serais ton époux. Je promets de t'aimer fidèlement dans le bonheur et dans les épreuves tout au long de notre vie.
y : Moi, y, je te reçois comme époux et je serais ton épouse. Je promets de t'aimer fidèlement dans le bonheur et dans les épreuves tout au long de notre vie.
x : y, reçois cette alliance, signe de mon amour et de ma fidelité.
y : x, reçois cette alliance, signe de mon amour et de ma fidelité.







Venum vit le couple et les fidèles sortir, le coeur heureux.


Dernière édition par Venumz le Lun 22 Sep - 10:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tokai
Evêque du Puy
Evêque du Puy
avatar

Nombre de messages : 478
Date d'inscription : 25/11/2008

MessageSujet: Re: Pastorale du tres jeune Venumz   Lun 22 Sep - 10:56

Mouais, essayer de le recopier en mettant ce dessin



Ne confonds pas Mikaaaaaaaaaaaa et Mikaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tokai
Evêque du Puy
Evêque du Puy
avatar

Nombre de messages : 478
Date d'inscription : 25/11/2008

MessageSujet: Re: Pastorale du tres jeune Venumz   Lun 22 Sep - 11:01

Voilà la suite!!!

tok a écrit:
Séminaire saint-benoît : Niveau 2, Leçon 11a : L'Amitié Aristotélicienne

Zabouvski a écrit:
L'Amitié Aristotélicienne

Chapitre Premier



    1) L'Amitié Aristotélicienne, selon les principes d’Aristote établis au cours du repas avec Polyphilos, ne peut être véritable que si les membres de cette amitié sont égaux l’un envers l’autre. L’Amitié aristotélicienne est la communauté des baptisés de l’Église. L’on pourrait la représenter par un cercle, symbole même de la perfection divine. L'étude du cercle nous permet de faire ressortir deux éléments. Le premier, le centre, unique et maître de tout, et sa circonférence, sur laquelle tous les points sont égaux. Ainsi donc, la communauté aristotélicienne est une communauté de personnes ayant en commun leur foi en le Très-Haut et étant donc tous égaux devant lui par ce fait même. Le croyant est introduit à la communauté par le baptême. Le Baptême, ou rite d'entrée, donne au nouveau croyant les prémisses de l'amitié Aristotélicienne parfaite. Cette amitié est encore en puissance et demande à être développée par un contact avec Dieu dans la prière et les sacrements, et aussi par le témoignage de douceur et de compassion avec les autres. On peut parler à ce niveau d'une première étape de la vie spirituelle, celle des commençants, dans laquelle l'aristotélicien essaye de supprimer les vices qui demeurent en lui. On appelle aussi cette voie la voie Purificatrice, qui purifie l'âme de ses souillures.2) Ensuite vient l'étape des progressants, ou voie illuminative dans laquelle l'Aristotélicien, débarrassé de ses vices, pratique activement les vertus et développe par là son lien avec Dieu et son prochain. Le point central de cette étape sera la pratique de la charité fraternelle, et la preuve première de la sainteté devra être le rayonnement spirituel auprès des autres. Le but de celui qui pratique cette voie est avant tout d'aider ses frères sur le chemin de la Vertu.3) Enfin nous touchons à l'amitié parfaite, ou voie unitive. Cette voie est celle des parfaits. Il faut comprendre que l’Aristotélicien se consacre d’abord à Dieu, et que c'est dans une relation privilégiée avec Lui que se situe le plus haut point de la spiritualité. Cette relation avec Dieu se traduit par une profonde charité pour les autres, avec un sens parfait de l'amitié et une force de caractère qui permet de montrer aux autres la vérité sans les blesser. Mais cette union avec Dieu aura une condition, celle d'avoir une amitié parfaite sur cette terre avec un de nos prochains. Ne pourra accéder au titre "d'Ami de Dieu", donc de son égal, que celui qui aura concrétisé son aspiration à la perfection par une union d'âme avec un autre Aristotélicien.





Chapitre second sur l'Amitié Aristotélicienne: Les rapports avec les pouvoirs publics...


Nous avons dit que plus qu'un sentiment subjectif, l'amitié Aristotélicienne établie, par la voie du baptême, une communauté de vie objective entre tous les baptisés, entre les membres de la société céleste et ceux de la société terrestre. Cet élément a de grandes conséquences sur le tissu social, et sur la conception que nous devons avoir de la place de la Religion dans l'organisation temporelle du monde.

    1) La communion des saints, fondement de toute société.Par souci de clarification, nous appellerons cette communauté de vie la "communion des saints."Le but premier de l'organisation temporelle des sociétés est de mettre en place les structures pour permettre aux hommes le développement de toutes leurs facultés matérielles et spirituelles. Dans cette optique, une société qui ne serait pas basée sur le concept de communion des saints manquerai gravement a son but, puisqu'il lui manquerait le stade le plus élémentaire et le plus fondamental de l'union entre les hommes et de toute vie sociale aristotélicienne. Il en résulte logiquement que pour être pleinement intégrée dans une société conforme a l'idéal aristotélicien, il faut être soit même membre de la communion des saints, être membre de l'amitié aristotélicienne. Ceux qui ne le sont pas ne possèdent pas les bases fondamentales de la vie en société, ils sont des déchirures dans le tissu social, et comme toutes les déchirures ils risquent de s'étendre et de mettre en danger l'existence même de la société. On comprend donc la nécessité qui s'impose aux pouvoirs publics, pour le bien même de la société qu'ils dirigent, de mettre tout en œuvre pour éviter cette déchirure, car c'est la survie même du tissu social qui est en jeu. Les pouvoirs publics auront donc soin de préserver le caractère Aristotélicien de leurs administrés, et de soutenir les efforts de la Sainte Église pour le salut des âmes et la bonne marche de la cité de Dieu, sur terre et au ciel.2) Du statut des religions partiellement admises.Certaines religions, bien que manifestement erronées, possèdent en elle quelques graines de vérité. Il s’agit du Spinozisme et de l’Averroïsme. Ces religions ( on peine a leur donner ce nom, étant donné leur erreur manifeste) on donc un caractère moins nocif que les autres erreurs. Il faut donc leur donner un statut à part, que nous appellerons « statut de tolérance ». Les membres de ces cultes doivent être mis, autant que possible, à l’écart de l’autorité publique, car le spectacle de leur erreur aurait des conséquences sur le peuple qui serait on ne peut plus néfastes. De plus n’étant pas unis au corps social par la communion des saints, ils y aurait un manque manifeste dans la cohésion sociale. Il faut donc les tolérer mais pas leur laisser le pouvoir.




Chapitre troisième: le rôle de l'amitié dans la conception de la hiérarchie de l'Église


Nous avons dit que chaque "aristotélicien" est uni aux autres par un lien spécial qu'il reçoit dans le Baptême. Ce lien fait de son existence un chemin vers la lumière, chemin qu'il ne parcourt pas seul mais en communauté.


    1) L'histoire de la communautéPour quelqu'un qui avance il faut deux choses: la direction et la force d'avancer. Nous allons maintenant voir pourquoi la hiérarchie est nécessaire pour un Aristotélicien.Aristote nous a enseigné il y a près de 1800 ans une doctrine complexe, dont le but est de nous ancrer dans le Bien, dans le Beau, dans le Vrai. Cet ancrage se fait par la contemplation de la beauté éternelle de Dieu, et par la transcription de cette beauté dans les choses de tous les jours. Mais après la mort d'Aristote, ou plutôt après son accession à la gloire de la contemplation, il nous fallait des guides qui transmettent fidèlement son message aux hommes de tous les siècles et de toutes les cultures. C'est pour cela que vers les années 30-35 de notre ère une assemblée de sages se tint à Tarse. Cette assemblée réunissait les héritiers de la tradition philosophique Aristotélicienne et les disciples de Christos le Sage , avec leur chef Paul. C'est cette assemblée qui décida de la fondation d'une institution qui unirait les deux traditions dans une même vision, faisant ainsi la synthèse des plus beaux enseignements humains et divins. Cette assemblée fut très vite visiblement assistée de l'Esprit Divin, et la religion aristotélicienne se répandit dans tout l'Empire Romain, malgré les persécutions que le diable ne manquait pas de mettre sur son chemin. Mais malgré les vagues de la persécution, malgré le tourment des hérésies, l'Église garda sa rectitude originelle grâce à sa hiérarchie soudée. 2) Le secours divin nécessaire pour le cheminCette constance de l'Église de Dieu n'est concevable au milieu de tant de vicissitudes que par l'action très sainte de Dieu, par l'intercession d'Aristote et des saints de tous les temps, spécialement les martyrs qui sont morts pour la gloire et la lumière éternelle. Cette aide de Dieu avait un canal: la hiérarchie de l'Église.En effet dans l'Eglise certains sont appelés à être davantage que de simples aristotélicien: ils sont appelés à être les guides de leur troupeau, et ils reçoivent pour cela une grâce spéciale qui se nomme l'ordination. Si le baptême introduit dans la communauté spéciale qu'est l'amitié aristotélicienne, l'ordination fait du fidèle croyant un membre à part, choisi, élu pour une fonction particulière qui est celle de guider les fidèles et d'être le canal de la lumière dans les âmes. 3) la hiérarchieLe premier de ces hommes est le Pape, représentant de la lumière divine sur terre, celui qui a reçut en dernier recours le droit et le pouvoir de trancher toutes les questions religieuse, dans le respect toutefois de l'oeuvre de ses prédécesseurs. Puis viennent les cardinaux, les hommes illustres qui par leur action, leur générosité et la profondeur de leur inspiration par l'Esprit de Lumière, ont mérités d'être les instruments de Dieu pour la désignation du nouveau pape.Les évêques sont les canaux de la grâce de Dieu dans les âmes des fidèles. Ils sont les pères de leur diocèse et veulent le salut de tous. Et enfin les curés sont les fidèles assistants des évêques dans cette tache difficile de guider les âmes vers la contemplation de la Beauté éternelle : Dieu lui même. Le curé est un prêtre qui a reçu une mission particulière de l'évêque.Les prêtres sans cure sont des auxiliaires précieux, et ils peuvent aider les curés dans leur tache, ou bien assister l'Évêque au conseil diocésain.Les diacres se donnent aussi à Dieu, mais ne reçoivent pas cette ordination spéciale. Leur service particulier les poussent d'abord à aider dans la gestion matérielle de l'Église.




Chapitre quatrième: Amitié et moyens de sanctification.

Nous venons de le voir, la hiérarchie est le canal du secours divin. Ce secours est transmis par ce qu'on appelle la liturgie.


    1) Nature de la liturgieIl serait faux de croire que la liturgie n'est qu'un enseignement. L'enseignement en est un aspect, mais il n'est pas le seul, loin de là. Vous savez que le baptême aristotélicien donne au baptisé un lien spécial, lien qui est premièrement un lien de Foi. le rôle de la liturgie est de faire augmenter cette Foi. La liturgie est donc une nourriture pour la Foi, elle renforce le lien avec l'ensemble de la communauté ecclésiale. Le lien de l'amitié Aristotélicienne est donc au centre de toute la vie du croyant, et la liturgie est primordiale pour la vie de ce lien.2) La fonction d'enseignement de la Liturgie.Il y a deux voies d'enseignement: le prêche et le sermon lors de la messe.Il est bon de distinguer les deux: en effet le prêche permet de renforcer la conviction des fidèles et de soi même au niveau des Idées, tandis que le sermon leur indique la voie à suivre, et les Idées qu'ils doivent cultiver et étendre. C'est à dire que le Sermon montre aux fidèles la voie à suivre, tandis que le prêche est le moyen pour avancer dans cette voie. 3) La nature de la MesseLa Messe est le cadre général dans lequel se déroule le Sermon, mais elle n'est pas que cela. Dans la Messe le prêtre transmet aux fidèles, par une communication mystérieuse, l'expérience de sa contemplation de Dieu. Et plus que cela, il est comme le canal a travers lequel les fidèles atteignent Dieu. La pureté de la Foi et des Idées du prêtre joue donc un gros rôle: si le canal est impur, comment les fidèles verront ils Dieu?4) L'EnseignementDe l’enseignement aristotélicien. L’enseignement aristotélicien consiste en le partage de connaissances entre certains clercs aguerris et leurs prochains. Ceux-ci perpétuent le culte de l’esprit, toujours porté à découvrir, tel qu’expliqué par Aristote. L’enseignement est tout aussi vital, sinon plus, que le sermon, puisqu’il permet aux clercs de prendre conscience de la vérité, de mieux la comprendre. C’est cette compréhension de la vérité qui permettra à quiconque d’aider son prochain sur le chemin de la Vertu.D'abord fait à l'abbaye Cistercien de Noirlac le 24ème jour du mois de décembre de l'an de grâce 1453 par le Père LescureMis à jour faite à Rome le 13ième jour du mois d'août de l'an de grâce 1455 par le Père Zabouvski



Questions:

1-Pourquoi le baptême joue t-il un rôle dans l'Amitié Aristotélicienne?

2- Qu'appelle t-on charité?

3- Qu'est-ce que la communion des saints?

4- Quelles sont les autres "religions" présentes dans les royaumes?

5- Quelles sont les religions ayant un "statut de tolérance"? Pourquoi un tel statut?

Séminaire saint-benoît : Niveau 2, Leçon 11bis : Vertus et péchés

Citation :

Vertus et péchés


Considérations générales


Dieu nous a créés à partir de Lui. Nous faisons donc partie intégrante de Lui et notre existence est vouée à le servir.

Ainsi, vivre dans la vertu consiste à vivre comme Dieu le veut. Vivre dans le péché consiste à nier la volonté divine et donc à nier notre propre nature divine. Cela revient donc à nous nier nous-même, à travers la négation de Dieu.

De ce fait, les humains sont naturellement des êtres sociaux, car vivre en communauté, c’est vivre en accord avec notre statut de composants de Dieu. C’est dans cette logique que se traduit la communauté Aristotélicienne, permise par le sacrement du baptême.

Dieu est parfait. Il réunit donc en Lui toutes les vertus, en leur donnant tout leur sens. Etant à la fois faits d’esprits et de matière, nous autres humains pouvons tendre vers cette perfection, mais jamais l’atteindre. Un saint (ou une sainte) se définit donc comme une personne qui se rapproche de la perfection par la vertu, pas comme une personne qui l’a atteint, car nous ne sommes pas Dieu.

Le péché absolu serait la négation totale de la nature de Dieu. Comme tout fait partie de Dieu, cet état de péché absolu est impossible à atteindre, car ce serait la négation totale de ce que nous sommes. Personne, pas même Dieu, ne peut atteindre cet état, bien que notre nature d’être imparfait nous rend capables d’y tendre.

La vertu parfaite, de nature divine, est divisée en sept vertus, afin que nous puissions plus facilement nous en rapprocher: l’amitié, la conservation, le don de soi, la tempérance, la justice, la plaisir et la conviction. A chacune d’elles s’oppose un péché: (respectivement) l’avarice, la gourmandise, l’orgueil, la colère, l’envie, l’acédie et la luxure.

Tout être, excepté Dieu, se trouve donc entre chacun de ces extrêmes. Ainsi, tout être excepté Dieu se trouve entre l’amitié et l’avarice. Il ne peut jamais les atteindre. Seul Dieu est de parfaite vertu et personne n’est de pur péché.

Nous ne devons donc pas espérer atteindre la perfection dans une ou plusieurs vertus, car cela est impossible et donc péché d’orgueil. Nous devons plutôt rechercher le Juste Milieu entre chaque vertu et chaque péché.

Le Juste Milieu ne signifie pas un milieu mathématique, à égale distance de ces deux extrêmes, mais une tendance à se diriger vers la vertu en étant conscient de l’impossibilité de l’atteindre.

Des vertus et des vices correspondants

L’amitié est la faculté de se préoccuper du sort d’autrui. Elle est empathie, charité, entraide, réciprocité des rapports sociaux, amour du prochain… A l’amitié correspond l’avarice, qui est le vice de l’être dont l’égoïsme n’a d’égal que le mépris de l’autre.

La conservation est la faculté d’œuvrer à sa propre survie. Elle est la conscience de ses besoins premiers en nourriture, en eau, en sommeil. A la conservation correspond la gourmandise, qui est l’abus du plaisir des besoins premiers, vice de ceux qui n’ont pas la mesure des nécessités de leurs subsistance.

Le don de soi, est la faculté de se sacrifier au profit de la communauté aristotélicienne et de la république, abstraction faite de sa propre individualité. Elle est la conscience de faire partie d’un tout. Au don de soi correspond le vice de l’orgueil, qui est le sentiment de pouvoir vivre hors de la communauté, ou d’être capable d’atteindre le statut de divin.

La tempérance est la faculté de se modérer, de suivre la voie du juste milieu qu’exige sa condition de croyant, de faire preuve de compréhension à l’égard de ses semblables. A la tempérance correspond la colère, qui est le vice de celui qui s’abandonne à sa haine de l’autre, ou qui de toutes ses forces tente de lutter contre sa condition.

La justice est la faculté de l’être à faire preuve de magnanimité, à reconnaître la valeur de l’autre, à identifier l’intérêt d’autrui. A la justice correspond l’envie, qui est le vice de celui qui désire bénéficier des justes récompenses attribuées à autrui, ou de celui qui convoite les biens ou le bonheur de son semblable.

Le plaisir est la faculté qu’a l’homme d’œuvrer à réunir les conditions de son propre bonheur. Elle est la conscience de soi, de son corps, de son âme, et des besoins de ceux-ci pour rendre son existence heureuse et facile. Au plaisir correspond l’acédie, qui est le vice de celui qui entre en dépression spirituelle, qui reste passif, qui n’a plus goût à la vie, et qui ignore sa propre satisfaction.

La conviction est l’espérance en un avenir plein de promesses. Elle est plus largement la conscience des besoins et des intérêts futurs de la communauté des croyants, des nécessités de la conservation de l’espèce (donc de la reproduction). A la foi correspond la luxure, qui est le vice de celui qui se complaît dans l’abus des choses de la chair et dans le nihilisme le plus total.

Fait à l'abbaye Cistercien de Noirlac le 24ème jour du mois de décembre de l'an de grâce 1453


Questions :

1- Qu'est-ce que la vertu? le péché?

2- Qui possède toutes les vertus?

3- Qu'est le péché absolu ? Qui peut l'atteindre?

4- Qu'est ce la Vertu Divine? qui peut l'atteindre?

5- Citez les différentes vertus et son contraire, le péchés. Ou ce situe l'homme? Peut-on atteindre la perfection?

6- Résumez en une phrase chacune des Vertus et des vices.

Séminaire saint-benoît : Niveau 2, Leçon 11ter : Les deux sources de la foi

Citation :
Les deux sources de la foi


  • Chapitre premier: La Révélation divine. Les deux sources de la Foi.

    La Très Haut, qui a crée l'humanité et toute la nature dans un mouvement de Son Amour infini, n'a pas voulu que cet humanité soit abandonnée aux ténèbres de l'erreur. c'est pourquoi Dieu tout puissant s'est révélé a nous.
    Il s'est révélé tout d'abord dans la doctrine lumineuse et les enseignements d'Aristote, doctrine dont l'équilibre annonçait de manière prophétique l'Enseignement de la Lumière aux hommes et aux femmes par Christos.
    L'union de ces deux enseignements donna naissance à la Sainte et Immuable Eglise Aristotélicienne.
  • Chapitre deuxième: harmonie de la Foi et de la Raison:

    Nous croyons fermement que la Vérité est une, et que la Révélation de Christos s'harmonise avec la saine intelligence de la nature et de l'âme humaine que nous trouvons dans la Doctrine d'Aristote. Foi et Raison sont comme les deux facettes d'une même réalité. Cette vérité constitue donc un seul ensemble harmonieux d'une grande beauté, ensemble qui est comme le reflet de la beauté sublime de l'union harmonieuse deux révélateurs de la parole Divine. Par Aristote, emblème de la Raison, les pauvres d'esprits apprendront la science, et par Christos, porteur de la Foi, les savants progresseront dans la sagesse et dans la piété.
    Car la pureté de la Foi dépend de la pureté des idées. Et sans la Foi les idées sont vaines. L'équilibre divin trouve là son fondement.


    L'étude de la philosophie et de la théologie doit être développée dans cet esprit d'union, et les théologiens seront conscient que de la beauté et la pureté de leur doctrine découlera l'image que les fidèles se feront de la beauté même de Dieu.
    Ainsi les Livres Saints de la Révélation de Christos et ceux de la Révélation du Logos écrits par Aristote devront être lus de concert et se complètent mutuellement.
  • Chapitre troisième: Des idées dans l'Eglise.

    Cet équilibre et cette harmonie de la Foi se retrouve dans les membres de l'Eglise Aristotélicienne: certains, mystiques par essence, cherchent dans l'imitation de Christos la voie de la connaissance. Leurs idées les mènent dans les sphères de l'absolu, en contact direct avec la divinité. Ce sont eux qui tiennent pour vraies les idées suivantes:

    1) Les choses sont des copies des Idées.
    2) La beauté sensible est une image de la Beauté éternelle que l'âme a toujours déjà contemplée.
    3) Le bonheur est une forme de contemplation, que le sage doit s'efforcer d'atteindre.
    4) La métaphysique est la science des causes premières.

    D'autres par contre, confiants en la raison, ont pour maître Aristote et suivent sur ses traces la connaissance de la vérité par le raisonnement, avec comme fondement de leur Foi les idées suivantes:

    1) L'essence des choses est dans les choses-mêmes, et leur donne forme.
    2) La beauté résulte de certaines proportions et de certaines mesures et rythmes harmonieux.
    3) L'homme sage doit participer à la vie de la cité.
    4) La métaphysique est la science de ce qui est, en tant qu'il est : de l'étant en tant qu'étant.

    Chaque croyant participe plus ou moins de chacun de ces groupes, mais tous œuvrent d'un seul cœur à la gloire de l'Eglise et à l'amour de Dieu.
  • Chapitre quatrième: Le pouvoir d'interprétation de l'Eglise.

    La Sainte et Immuable Eglise Aristotélicienne est seule qualifiée pour interpréter l'enseignement divin. C'est le Souverain Pontife à travers la Curie, lui seul, avec ou sans consultation des évêques de l'univers Aristotélicien, qui fixe la doctrine de l'Eglise. Toutefois il aura garde du dépôt de la Foi, et il devra le conserver avec soin et déférence, sans rien changer d'essentiel dans ce que ses prédécesseurs auront institués dans le dogme. Il veillera ainsi en bon pasteur au maintien de l'unité de la Foi, de l'harmonie de la doctrine, et la concorde des croyants.



Questions :

1- Comment s'est révélé le Très Haut auprès de nous?

2- Qu'est-ce la Sainte et Immuable Eglise Aristotélicienne?

3- Expliquez dans un petit paragraphe que sont les deux sources de la foi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tokai
Evêque du Puy
Evêque du Puy
avatar

Nombre de messages : 478
Date d'inscription : 25/11/2008

MessageSujet: Re: Pastorale du tres jeune Venumz   Lun 22 Sep - 11:06

Pardon, j ai zappé sauf pour les dernières auxquelles tu dois répondre
Voici le Finex


Pour la révélation....C'est à peu pres cela. Allez je te donne la derniere:

tok a écrit:
MEMOIRE DE FIN DE SEMINAIRE


Veuillez rédiger un texte personnel d'inspiration aristotélicienne (dans l'ordre de préférence : thèse, essai, sermon, prêche ...) qui servira de travail final pour l'obtention de votre diplôme. je vous conseille de prendre inspiration dans les manuscrits de notre bibliothèque Sainte Illinda. voici notamment quelques ouvrages très instructifs.

[essai] qui est Dieu ?
[essai] Des origines de la Foi Aristotélicienne
[essai] relation entre dieu et l'homme
[essai] LA METAPHYSIQUE, CLEF DE LA SPIRITUALITE
[PRECHES ET SERMONS] : L'exemplarité
[PRECHES ET SERMONS] : L'abnégation
[PRECHES ET SERMONS] : Lorsque l'on doute.

Je vous suggère de visiter particulièrement, dans notre bibliothèque interne, les deux départements suivants :




ainsi que la consultation de notre registre de la bibliothèque Sainte Illinda

Nous prendrons en compte le respect du dogme et du caractère aristotélicien de notre église, l'originalité de la production personnelle, la forme du travail (orthographe, présentation, lisibilité, ... ). Il est clair que ce travail sanctionnant la fin de votre cursus, 15 lignes bâclées ne suffiront pas.

Vous pouvez proposer des sujets et nous discuterons de leur faisabilité
.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Venumz
Habitué
avatar

Nombre de messages : 43
Date d'inscription : 08/09/2014

MessageSujet: Re: Pastorale du tres jeune Venumz   Lun 22 Sep - 11:15


1- Qu'est-ce que la vertu? le péché?
La vertu est le chemin tracé de Christos et Aristote, chemin fait d' altruisme et de sagesse.
Le péché revient à céder aux vices, avarice, jalousie, et tous les travers conseillés par les démons et la créature sans Nom.


2- Qui possède toutes les vertus?
Dieu

3- Qu'est le péché absolu ? Qui peut l'atteindre?
Le péché absolu serait la négation totale de la nature de Dieu. Personne ne peut l' atteindre

4- Qu'est ce la Vertu Divine? qui peut l'atteindre?

La vertu parfaite, de nature divine, est divisée en sept vertus, afin que nous puissions plus facilement nous en rapprocher: l’amitié, la conservation, le don de soi, la tempérance, la justice, la plaisir et la conviction. A chacune d’elles s’oppose un péché: (respectivement) l’avarice, la gourmandise, l’orgueil, la colère, l’envie, l’acédie et la luxure

Tout être sauf Dieu peut l' atteindre.


5- Citez les différentes vertus et son contraire, le péchés. Ou ce situe l'homme? Peut-on atteindre la perfection?
l’amitié, la conservation, le don de soi, la tempérance, la justice, la plaisir et la conviction. A chacune d’elles s’oppose un péché: (respectivement) l’avarice, la gourmandise, l’orgueil, la colère, l’envie, l’acédie et la luxure.

6- Résumez en une phrase chacune des Vertus et des vices.
l' amitié est le lien unissant deux être ( pas d' amour ). Le don de soi revient à donner de son temps pour aider autrui. La tempérance est faire preuve de modération. la justice revient à etre impartial. Le plaisir est d' apprécier toute chose à sa juste valeur. La conviction est de chercher la savoir.

L' avarce revient à compter ses sous de trop pres, la gourmandise à en demander plus que de raison, l' orgueil à se mettre trop en avant, la colère à s' emporter plus que de raison, l' envie à vouloir ce qui nous appartient pas, La luxure désigne un penchant immodéré pour la pratique des plaisirs sexuels
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Venumz
Habitué
avatar

Nombre de messages : 43
Date d'inscription : 08/09/2014

MessageSujet: Re: Pastorale du tres jeune Venumz   Lun 22 Sep - 11:22

1- Comment s'est révélé le Très Haut auprès de nous?

Il s'est révélé tout d'abord dans la doctrine lumineuse et les enseignements d'Aristote, doctrine dont l'équilibre annonçait de manière prophétique l'Enseignement de la Lumière aux hommes et aux femmes par Christos.
L'union de ces deux enseignements donna naissance à la Sainte et Immuable Eglise Aristotélicienne.



2- Qu'est-ce la Sainte et Immuable Eglise Aristotélicienne?

La Sainte et Immuable Eglise Aristotélicienne est seule qualifiée pour interpréter l'enseignement divin


3- Expliquez dans un petit paragraphe que sont les deux sources de la foi.

Foi et Raison sont comme les deux facettes d'une même réalité.
Car la pureté de la Foi dépend de la pureté des idées. Et sans la Foi les idées sont vaines. L'équilibre divin trouve là son fondement.

En fait, sans raison, il n' y a pas de foi, et vice versa. Les deux sont intimements liées et représentent le socle universel de l' équilibre divin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Venumz
Habitué
avatar

Nombre de messages : 43
Date d'inscription : 08/09/2014

MessageSujet: Re: Pastorale du tres jeune Venumz   Lun 22 Sep - 11:30

Venum commença à rédiger son mémoire, la tête en pleine ébulition. Cela faisait beaucoup en peu de temps pour l' étude de texte ...

Essai sur le rôle des parents quand à l'éducation aristotélicienne de leurs enfants

Venum a écrit:
La famille est la structure sociale de notre foi. Un bon père et une bonne mère qui prient et vont à la messe vont apporter le meilleur des modèles quand a l'éducation aristotélicienne de leurs enfants. Mais cependant quels sont les conditions d'une bonne et pure éducation aristotélicienne des parents envers leurs enfants ? Que doivent il faire ? Comment doivent ils apportent la foi dans le cœur de leurs enfants sans les dégouter…?

Le premier point tient sur l'importance du mariage. Comment voulez vous qu'un enfant qui ne voit pas ses parents mariés puisse t'il avoir envie de rentrer dans l'église aristotélicienne ? Il n'est pas possible d'orienter correctement un enfant si les modèles qu'il a chez lui ne sont pas réconfortants et stables. Un mariage aristotélicien reste l'acte de foi et d'union au très haut la plus haute dans la vie d'un profane. Il faut donc bien concevoir que les parents ont un rôle de gardien de la foie t donc de ses institutions, de ses codes. Un enfant qui ne sait pas ce qu'est un mariage ne souhaite pas s'unir au très haut par la suite par la prière.

Le deuxième point tient sur la gratitude et le respect. L'enfant doit lui aussi être éduquée avec stabilité. Il se dit d'avoir la plus grande gratitude envers ses parents ainsi que le respect de ceux-ci. Pourquoi donc ? Et bien imaginez une enfant qui ne respecte pas ses parents. Comment voulez vous qu'il puisse respecter le curé de la paroisse ou même un archevêque ? Tout comment par la gratitude et le respect de la structure familiale. Rappelons que la structure familiale est le cocon qui garde et protège l'enfant mais que cette structure est analogue à la structure de notre sainte église! Aussi, l'enfant se doit de glorifier son père et accompagner les douleurs de sa mère. Le père d'une fratrie est au même sens que le curé, celui que l'on doit suivre et écouter. L'enfant doit voir dans l'image de son père , l'mage de l'officiant à l'église. Nous voyons ici que le respect tant recherché doit être éduqué au plus toto auprès de l'enfant. Un enfant qui ne glorifie par son père n'aura pas d'amitié particulière pour les autres figures paternelles de la société. Il doit aussi apaiser les douleurs de sa mère. Il faut savoir que la mère donne naissance aux enfants et que les flots de souffrances sont importants. Un enfant doit accompagné sa mère dans les désarrois qu'elle peut connaitre. Car ici c'est les fondements de l'amitié aristotélicienne qui sont en jeu. L'amitié aristotélicienne qui est en mon sens le fondement de notre foi doit débuter par l'entraide et l'accompagnement des souffrances de sa propre mère.

Les parents sont aussi le symbole de l'amour aristotélicien que nous recherchons tant dans notre sainte Eglise. L'amour et l'amitié aristotélicienne sont le ciment de nos liens entre chacun. Comment voulez vous qu'un enfant qui n'est pas reçu d'amour de la part de ses parents puisse à son tout exprimer l'amour et l'amitié dans la sainte église. C'est donc enfant que débute cet enseignement. Le rôle de l'officiant est alors majeur. C'est lui qui éduqué les oreilles de nos bambins alors des prêches du dimanche à s'ouvrir aux autres; Sans amour entre les hommes, il n't aurait pas de liens entre nous. Les parents ont donc ici une double mission. Enseigner l'amour et l'amitié à leurs enfants et aussi d'amener leurs enfants à la messe afin que celui-ci puisse apprendre en écoutant les prêches de l'officiant. Sans ces deux actes, il sera difficile aux enfants de trouver la bonne voie qui mène à l'harmonie de notre église.

Cette rigueur éducative ne doit pas contraindre l'enfant à devenir un bon croyant… non il doit arriver à croire par lui-même. De ce fait le rôle des parents est d'encadrer leurs enfants mais aussi de leur laisser leur propre liberté d'agir et de penser. Les parents quand leurs enfants grandissent ne doivent pas restreindre mais … écouter. L'écoute de nos supérieures les curés, diacres, archevêque nous permet d'ouvrir notre oreille sur une autre manière de vivre. Aussi les parents doivent trouver le juste équilibre quand à leur capacité à écouter les demandes de leurs enfants et répondre comme de bons croyants. C'est-à-dire que leurs réponses doivent amener leurs enfants à respecter les valeurs de notre Eglise tout en leur permettant de se réaliser dans leur future vie.

Donc je pense que l'harmonie dans l'éducation des bons parents aristotéliciens est un mélange entre des valeurs que notre église met en avant sans contraindre l'enfant. Les informer des codes à suivre sans les brusquer. Leur montrer l'importance de la gratitude sans les restreindre à faire ce que leurs cœurs ne souhaitent pas faire… L'amour des parents devient alors l'amour de la sainte Eglise aristotélicienne. Il faut donc de l'harmonie. Christos lui-même tente constamment de mettre de l'harmonie autour de lui quand on l'expose face aux problèmes de société qu'ila du traverser. Aristote et Christos auraient été de très bon parents car leur messages nous montre a quel point les parents et futurs parents doivent suivre les messages de leurs prophètes pour trouver eux même les réponses à leurs interrogations. Puise t'il y avoir plus de bons parents, aussi les enfants pourraient vivre la foi aristotélicienne de l'intérieur sans avoir à penser que la foi est une contrainte ou un sacerdoce.

Venum était fier de son travail, qu' il avait déjà commencé il y a une semaine. Cela était le fruit d' un dur labeur, entre 2 bières en taverne avec madame le maire. Il n' était pas peu fier de son travail, et espérait que cela plairait à Monseigneur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pastorale du tres jeune Venumz   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pastorale du tres jeune Venumz
Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Entrainement d'un jeune blondinet
» Mahory, jeune panda feu : 12 pa, 1/2 cc
» Meilleur moment pour vendre un (jeune) joueur
» Gypse, jeune panda feu Rosalien
» Jeune Apprenti Pandawa [Cherche] conseil auprés des Maitres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Province Ecclésiastique de Bourges dans les RR :: Diocèses de la Province de Bourges :: Diocèse du Puy :: Eglises :: Paroisse du Puy-
Sauter vers: