Diocèses de Bourges, Clermont, Limoges, Le Puy, Cahors et Rodez. Archevêque de la Province de Bourges : MGR Angelo
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 EA, question III, enseignement religieux

Aller en bas 
AuteurMessage
ivrel
Evêque de Clermont
Evêque de Clermont
avatar

Nombre de messages : 1707
Age : 52
Localisation : Clermont RP et HRP
Date d'inscription : 02/12/2005

MessageSujet: EA, question III, enseignement religieux   Mer 15 Aoû - 22:28

3/ l'enseignement religieux, ce qui comprend aussi bien le cathéchisme RP que l'enseignement universitaire IG comme RP, quelles actions à mener ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ivrel
Evêque de Clermont
Evêque de Clermont
avatar

Nombre de messages : 1707
Age : 52
Localisation : Clermont RP et HRP
Date d'inscription : 02/12/2005

MessageSujet: Re: EA, question III, enseignement religieux   Mer 15 Aoû - 22:29

ThemisLaDouce a écrit:
Oh oui, Catéchisme RP, en gargote et sur les halles. Pourquoi pas une procession dans le Duché avec le catéchisme itinérant?

Jrag a écrit:
Oui, le catéchisme RP peut aider à susciter des vocations, je pense aussi. Eventuellement célébrer les fetes religieuses de manières plus systématiques comme le souligne Messire Sallaberry, en ammenant ca de manière "ludique"(Grande fête en gargotte ?)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ivrel
Evêque de Clermont
Evêque de Clermont
avatar

Nombre de messages : 1707
Age : 52
Localisation : Clermont RP et HRP
Date d'inscription : 02/12/2005

MessageSujet: Re: EA, question III, enseignement religieux   Mer 15 Aoû - 22:29

et Quid de l'enseignement des matières théologiques à l'Université IG ? là c'est l'avis des habitants que je demande, alors que le topic sur la gargote était verouillé RP parlant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ivrel
Evêque de Clermont
Evêque de Clermont
avatar

Nombre de messages : 1707
Age : 52
Localisation : Clermont RP et HRP
Date d'inscription : 02/12/2005

MessageSujet: Re: EA, question III, enseignement religieux   Mer 15 Aoû - 22:30

Selaven de Balsac a écrit:
Le catéchisme, ben c'est surtout instruire les murs...
Je crois que l'apprentissage du dogme doit se faire par la répétition:

Lorsqu'un religieux parle, qu'il intégre systématiquement des points du dogme dans son discour (bon, pas nécessairement chaque fois qu'il demande une bière... Hein!).
Rien de trop complexe mais que chaque personne puisse se faire une idée, même simpliste de ce que la religion attend de lui.

C'est pour moi le meilleur moyen, des rappels incessants intégrés dans le texte parce qu'un gros bloc avant ou après, le pli est vite pris et on ne lit plus.

Smithy Smith a écrit:
Pour le catéchisme RP, je ne sais pas dans le diocèse de Clermont, mais à Autun Monseigneur Zeuxp en a déjà parlé ; surtout avant un baptême car la plupart, pour ne pas dire tous, se font baptiser mais sans trop savoir de quoi ça parle (J'ai déjà eu qelqu'un qui pensait qu'Aristote était un dieu, si si !).
Avec l'aide de mon diacre, sieur Farnor, nous avons essayé de mettre en place un petit programme expliquant ce qu'était l'EA et en quoi nous croyions à la manière des cours de théologies des séminaires (j'ose espérer que vous l'avez fait Very Happy ).
Si vous comptez créer un tel programme de catéchisme, je serais ravi de vous aider.

SylD a écrit:
Historiquement, les universités (les rares) étaient indépendantes de l'Eglise, mais on y enseignait des sciences religieuses. En fait, cela correspondrait un peu à la situation actuelle des RR, sans concordat bidon. Maintenant, on observe que nombre de philosophes de l'époque, comme Saint Thomas d'Aquin, Bonaventure, etc. étaient des religieux, travaillaient dans des monastères, et se déplaçaient rarement dans les universités officielles.

En sachant cela, j'ai une position assez particulière... C'est à dire que je pense que l'université IG doit être et rester indépendante, vis à vis de l'Eglise du moins, bien qu'elle fasse partie du système bureaucratique ducal. De l'autre côté, les membres de l'Eglise sont obligés de faire partie des universités pour intégrer les institutions religieuses. Donc en fait, d'un regard logique, les cours dispensés sont sensés former à l'exercice religieux.
Ce qui lie invariablement université et église.

Une autre question me chiffone dans cette histoire là. Aristote, comme je l'ai dis sur l'autre topic, est l'antireligion même. Sa pensée est philosophique, soit : à l'opposé de la doctrine religieuse qui prétend avoir la Vérité. Les matières enseignées à l'université sont toutes philosophiques, critiques, antireligieuses. Par exemple, la logique va à l'encontre de la religion puisque c'est une science s'appuyant sur le raisonnement cartésien : la démonstration par 1 + 1 = 2 que 2 est bien le résultat de 1 + 1, ou encore je pense donc je suis. De même, le bien, la vertue, l'intemprérance, ou ^même la justice, le sens de l'être et le commencement du monde (qui sommes nous, d'où venons nous, vers où ?) ==> ce sont les questions fondamentales de la philosophie, questions que s'est posé Aristote en l'occurence.
L'ambiguité, c'est que toute ces questions peuvent aussi servir un dogme religieux : tout dépend de la façon dont on en parle (on pose la question (philosophie), ou on y répond comme s'il s'agissait d'une vérité (religion)).
En fait, le fond de mon problème cérébral, c'est qu'in game, nous idolastrons un philosophe, ce de manière religieuse et organisée pour cela, comme s'il s'agissait de la religion chrétienne. Problème : le fait de remplacer Jésus par Aristote est un contresens.

Je sais que je vais sans doute trop loin, mais il s'agit là d'un problème limite éthique pour moi. Embarassed Qu'en pensez vous ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ivrel
Evêque de Clermont
Evêque de Clermont
avatar

Nombre de messages : 1707
Age : 52
Localisation : Clermont RP et HRP
Date d'inscription : 02/12/2005

MessageSujet: Re: EA, question III, enseignement religieux   Mer 15 Aoû - 22:30

Shocked heu rien, tu m'en voudra si HRP je te dit ne jamais avoir rien compris à la philosophie, ça me gave !

J'ai fait des études purement scientifiques, je travaillle en physique/chimie et microbiologie en agro-alimentaire, HRP je suis plus interessée par les contaminations bactériennes dans les viandes ou bien par le fait que ma fille range sa chambre que par le sens de mon existence.

D'ailleurs Kuzcau l'archevêque travaille HRP dans la même branche que moi, il n'y avait que Trufaldini qui était je crois un étudiant en Histoire.

Donc je ne peux qu'acquièsser à tes dires n'ayant aucun argument contraire par manque d'instruction en ce domaine.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ivrel
Evêque de Clermont
Evêque de Clermont
avatar

Nombre de messages : 1707
Age : 52
Localisation : Clermont RP et HRP
Date d'inscription : 02/12/2005

MessageSujet: Re: EA, question III, enseignement religieux   Mer 15 Aoû - 22:37

Sallaberry a écrit:
Hum, Pascal était philosophe et très logique. Cela ne l'empêchait pas d'être profondément croyant. Même si l'on peut trouver un contre argument sur sa preuve probabiliste de l'intérêt de croire en Dieu, on ne peut nier qu'il a essayé d'apporter au début un argument logique à sa croyance.

Je ne me rappelle plus de la phrase exacte, mais il a dit quelquechose comme " la vérité vient non seulement de la raison, mais aussi du coeur" . Nous pouvons donc tout a fait imaginer une religion qui prônerait de suivre sa raison pour toutes les questions profanes, et suivre son coeur pour toutes les questions religieuses, car justement la raison pure ne peut apporter de réponse précise.

Donc indépendance de l'Université pour tous les sujets profanes, mais forte pression de l'église pour tous les sujets religieux.


Ceci dit, je suis d'accord qu'il est difficile de prier Aristote et le considérer comme une figure divine (du fait de nos connaissances HRP). C'est pour cela que mon perso adresse ses prières plutôt à Christos et Marie.

Gypsie a écrit:
Je regrette qu'IVR se soit désisté pour les cours, j'aurai bien aimé savoir comment cette histoire ce serait terminée. Pour ceux qui n'ont pas suivit l'affaire, c'est .

Imaginez la rage que j'ai pu avoir en voyant IVR récolter des légumes à Montbrison Evil or Very Mad, alors que je cherche désespérément un professeur d'intempérance, et que l'église m'interdit de l'embaucher.

Franchement Ivrel, aurais-tu accepté qu'il soit assisté par toi ou quelqu'un d'autre pour son cours ? (je parle bien sûr rp ici, puisque ig il aurait donné autant de points qu'un autre).

Et hrp parlant, je trouve qu'il y a de l'abus là ; à dégouter un joueur. Que lui reste-t-il à faire s'il ne peut plus enseigner nulle part ? On se plaint du manque de vocation, mais c'est pas comme ça qu'on va encourager à suivre la voie de l'église.

J'en suis arrivée à regretter d'avoir écrit à Ivrel, de lui avoir demandé son avis au sujet d'IVR. Si je n'avais pas été en relation avec Gothyra, je n'aurai même pas su qu'IVR avait été excommunié. Je l'aurai donc embauché, que ce serait-il passé dans ce cas ?

Et comme je l'ai déjà dit, verra-t-on un jour la Coba interdire à un professeur limogé par une cour martiale d'enseigner la voie militaire ? Le conseil interdire à un de ses membres renvoyé d'enseigner la voie de l'état ?

N'y a-t-il pas risque d'abus ? L'EA va finir par envoyer à tous les recteurs une liste des professeurs interdits d'enseigner ?

Le recteur est là pour assurer le maximum de cours aux élèves, le meilleur enseignement possible, et qu'IVR ait été excommunié ou pas, il n'en reste pas moins un professeur enseignant une matière rare que je n'ai pas pu proposer aux élèves.

C'est pour cela que l'université doit rester laïque et apolitique.

Pomps a écrit:
Que veux dire catéchisme RP dans l'environement Aristotélicien
ce terme demande à être appronfondi sur sa définition il a une tendance trop IRL à la cathéchaise.

Citation :
Il y a un an, j'ai toujours été critiqué par mes messes trop IRL et non aristotélicienne et pourtant j'avais du monde à la messe RP.

Un RP qui durait 2 h de 10 h à 12 h

Dans cette forme d'expression très contreversée j'avais une grande audience des jeunes IRL

Sallaberry a écrit:
(HRP ON)

La question que pose Gypsie est très légitime (et je pense personnellement que vous avez toutes très bien joué votre rôle RP).

D'un point de vue RP, je pense que Ivrel a fait le bon choix. En tant qu'évêque, elle ne pouvait approuver le cours d'une personne excommuniée. Sinon, cela voudrait dire qu'elle ne tient compte de l'importance d'une excommunion.

Cela pose c'est vrai un problème IG, si IVR est la seule personne qui peut enseigner une connaissance. Il ne faut évidemment pas oublier qu'une partie du jeu consiste à la gestion d'un personnage. De ce fait, en ne laissant pas enseigner pour des raisons RP, on lèse les joueurs sur un sujet IG.

Y-a-t-il une solution à ce problème? Je ne sais pas. Comme l'avait proposé Tchii et Gypsie, on peut toujours dire RP que le professeur est supervisé par un membre du clergé pour vérifier le bien-fondé de son enseignement. Seulement cela pose un problème: Si IVR est le seul spécialiste dans ce domaine, comment le "surveillant" peut-il vraiment juger de la bonne moralité du travail? Il sera plutôt tenté de crier à l'hérésie au moindre doute.
Il faut voir que dans l'histoire, toute nouvelle idée ou tout nouveau concept a souvent été reçu avec scepticisme en premier lieu (Roemer et la vitesse finie de la lumière, Einstein et la relativité ...). Sur un sujet aussi délicat que la religion (et même si la nouvauté est principalement locale au B.A.) il faudrait donc s'attendre à plusieurs heurts.

La solution que je verrais:
1 - recevoir une autorisation d'enseigner d'une haute instance (au moins cardinal).
2-Déterminer un "surveillant" (quelqu'un qui est prêt à arranger des discussions avec IVR pour soulever des questions intéressantes).
3- "Jouer" les cours sur la gargote (les joueurs se mettant d'accord sur quelques sujets de discorde entre le surveillant et l'enseignant).

Mais, je ne peux concevoir une université totalement indépendante sur un sujet aussi sérieux que la religion à l'époque.
Ou alors (c'est une possibilité), on décide de se détacher de l'histoire et diminuer le rôle de l'EA dans ce domaine. Cela suppose autoriser aussi les averroistes, spinoziens et ..phookaistes à enseigner (si quelqu'un d'excommunié peut enseigner). Mais cela supposerait aussi de revoir le concordat entre l'EA et le B.A. dans ce cas.

(HRP OFF)

Sallaberry a écrit:
pale Arf pale

Je viens de relire le topic et je me rends compte que ce que je propose est simplement ce que Gypsie avait déjà proposé. Désolé pour le doublon.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ivrel
Evêque de Clermont
Evêque de Clermont
avatar

Nombre de messages : 1707
Age : 52
Localisation : Clermont RP et HRP
Date d'inscription : 02/12/2005

MessageSujet: Re: EA, question III, enseignement religieux   Mer 15 Aoû - 22:37

Gypsie, je trouve vraiment bizzare que ton perso se dit fidèle et accepte un excommunié, c'est comme si tu donnais asile à un meurtrier (je sais le terme est fort Wink ).

Bon em même temps, tu habites Montbrisson, donc je ne peux t'infliger une pénitence, c'est à l'évêque de Lyon se s'en charger lol!

Ensuite, ben je trouve cela idiot d'excommunier quelqu'un si cela n'a pas de conséquence, les bannis du Duché sont obligés de le quitter IG, et pour l'EA l'excommunication c'est comme le bannissement.

Pour moi le fait de lui coller un superviseur RP est vraiment un truc bancal, je me vois mal assister à un cours donné par IVR, je préfère aller étudier dans un autre Duché avec un professeur théologien reconnu.......... en plus les voyages c'est bon pour la santé !

Personnellement je maintiens les dires que j'ai eu sur la gargote, cela me semble le plus cohérent RP et IG parlant.

Et puis l'EA t'a trouvé un remplaçant qui va venir d'Espagne, mais si IVR avait maintenu son envie d'enseigner et toi ta décision, j'aurais simplement appliqué mon décret et bien sur je n'aurais pas été assiter à son cours !

Mais IVR peut parfaitement enseigner dans d'autres Duchés, tout dépend de l'évêque local, il peut aussi pour moi enseigner les langues sans que cela me pose un cas de conscience.

Prenons exemple d'un banni du BA, il ne serait je pense pas autorisé par le conseil à revenir, même pour enseigner une matière rare à l'Université, par contre les élèves pourraient se déplacer.

HRP : surement d'autres trucs à dire, mais là dodo Sleep

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: EA, question III, enseignement religieux   Lun 3 Sep - 22:09

Encore moi... encore en HRP... pale

L'enseignement IG à l'Université est pénalisant pour les Niveaux 3 de l'Eglise...
> plus de matières que les autres (plus de dépenses IG),
> plus d'obligations (connaissances des langues par exemple),
> plus de complexité (pré-requis non encore maîtrisés), etc. etc.


Quoi changer Rolling Eyes ...
Heu...
> plus de livres dans les universités ?
> plus de % gagnés si l'on est de la voie de l'Eglise ?
> que les Théologiens ne payent pas la taxe ducale de 10 écus Razz !!!
> qu'étudier seul une matière donne, en plus, des bonus dans les vertus Razz !!!

> la capacité d'apprendre les langues seuls ?


Rolling Eyes bon, j'arrete de rêver là... et pourtant... Crying or Very sad



L'enseignement RP... que dire qui n'ait pas déjà été dit... Il est riche d'idées... très riche... trop riche ? Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: EA, question III, enseignement religieux   

Revenir en haut Aller en bas
 
EA, question III, enseignement religieux
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Question: Que faut-il pour fonder un Ordre Religieux?
» Petite question entraînement
» question sans reponse sur sirocco
» Recrutement de religieux pour le diocèse d'Autun
» Question Champagne...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Province Ecclésiastique de Bourges dans les RR :: Diocèses de la Province de Bourges :: Diocèse de Clermont :: Place Trufaldini-
Sauter vers: