Diocèses de Bourges, Clermont, Limoges, Le Puy, Cahors et Rodez. Archevêque de la Province de Bourges : MGR Angelo
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Synthèse

Aller en bas 
AuteurMessage
ivrel
Evêque de Clermont
Evêque de Clermont
avatar

Nombre de messages : 1707
Age : 52
Localisation : Clermont RP et HRP
Date d'inscription : 02/12/2005

MessageSujet: Synthèse   Dim 19 Aoû - 13:43

C'est déjà un premier bilan, même si la discussion n'est pas terminée car j'avais indiqué une durée de 1 mois pour ce débat (donc fin vers le 15 Septembre).

Pour l'instant je retiens d'applicable de suite :

Arrow RP des messes étalé sur plusieurs jours (pour que chacun ait le temps d'y participer) : je vais passer le mot aux curés du diocèse d'ici demain.

Ce qui demande un temps de mise en place :

Arrow un catéchisme avec un Livre des Vertus simplifié, en vu de faire découvrir l'EA au plus grand nombre et donc de succiter des vocations !

.../...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Synthèse   Ven 31 Aoû - 9:38

Poursuivons la synthèse, pour des raisons pratiques elle sera rédigée en caractère hors du jeu de rôle lui-même (hrp) :

Premier thème
LES VOCATIONS


Fait apparent, la théologie, notamment implique (RP et/ou IG), dite voie de l'Église, connaît un manque de vocation se ressentant sur un nombre sensible de paroisses sans prêtre voire sans diacre.

De nombreuses potentielles raisons à un tel manque d'intéressement ont été évoquées que nous pouvons regrouper ainsi :

    La méconnaissance de la voie de l'Église
    Contrairement à d'autres, comme l'état ou l'armée, elle ne fait pas apparence des nombreuses possibilités qu'elle recèle, notamment du point de vue interne au jeu ( Peu d'actions possibles relative à l'Église, clichés et perceptions des interdits cléricaux prédominants, oubli de l'existence des fonctions laïques ... etc.)

    L'accessibilité de l'Église
    Pour ceux qui se sont déjà aventurés à Rome, on peut se rendre compte que le Droit Canon et le Dogme sont des œuvres considérables qui peuvent en rebuter plus d'un. Se pose alors le problème de simplification de l’institution car l'Église, pour légitimer ses fondements et son action, ont besoin desdits textes.
    De plus, tout membre de l'église est censé avoir un verbe correct, notamment ne pas hacher menu sciemment la grammaire et l'orthographe, ce qui pourtant peut limiter le débouché tout comme l'acceptation de certaines règles de vie.

    Le reflet des religions en 2007
    Le cachet voire le crédit accordé actuellement aux religions influence grandement le joueur dans le choix de son orientation. A l'heure où les religions peuvent s'effacer devant la doctrine laïque, il s'en répercute un manque de volonté idoine. Sur ce point nous ne pouvons pas agir.
    A noter également les similitudes et semblances de similitudes avec l'actuelle Église Catholique qui agissent sur l'opinion du joueur.


Suite à ces considérations, des propositions voulant remédier audit problèmes ont été formulées :

    Campagnes de présentations
    Tout comme les projets culturels, il s'agirait que faire sur une période de temps définie une présentation des nombreux corps d'offices qu'offre l'Église aristotélicienne, et ce avec l'appui potentiel des institutions ducales. Le risque est principalement le désintéressement quant à la lecture même du sujet ou son abandon.

    Bourses et subventions
    Propositions financières opérées par le duché pour susciter des "vocations". Cependant l'idée pécuniaire est une atteinte même à la vocation, cette dernière se voulant soit innée soit révélée par l'intermédiaire d'une autre personne ou de ses méditations.

    Renforcement de la présence de l'Église
    Tant par des cérémonies aux moments clefs de la vie des fidèles ou de la vie diocésaine (et ducale) que par un encadrement des joueurs les plus récents, l'Église pourrait indirectement susciter des vocations en accompagnant le fidèle, en montrant l'importance naturelle de sa présence. Vient s'ajouter la structure du monastère qui bien qu'intéressante est limitée elle même par le cercle vicieux susciter des vocations en ayant besoin au préalable de vocation.

    Accessibilité renfoncée
    En rendant les textes plus accessible, notamment en y introduisant une touche d'humour (remarque personnelle, en fait il y en a déjà si on lit bien), et en les résumant, cela pourrait permettre en intéressement plus grand, ou plus exactement une atténuation du désintéressement. il faut après faire un choix, être dogmatique et avoir des fondements "légaux" solides ou être plus accessible et donc moins codifié.

    Offices laïcs
    Diacre, diacre ... cela peut signifier quelque chose aux oreilles d'un citoyen lambda sans savoir qu'icelui peut potentiellement le devenir. Au lieu d'axer les vocations sur la prêtrise, pourquoi ne pas commencer sur le diaconat. Alternative au rebutant vœu de chasteté, il permettrai au fidèle de se redécouvrir et de s'impliquer plus facilement dans l'Église avant de choisir ou non il souhaite approfondir cette expérience.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Synthèse   Sam 15 Sep - 15:16

Second thème
LES RELATIONS ENTRE LES POUVOIRS SPIRITUEL ET TEMPOREL


Relevant actuellement plus de la réaction que le l’action, il s’est posé la question du degré d’implication de l’Église Aristotélicienne dans le pouvoir temporel et par extension dans la vie quotidienne en Bourbonnais-Auvergne.

Un fondement semble toutefois faire l’unanimité parmi les intervenants :

    Reconnaissance de la théocratie
    Le Royaume de France étant gouverné par SM Levan III de par la volonté divine, ses actes et décisions résultent alors du sacré. Il est alors apparu que les deux parties devaient se soutenir mutuellement pour assurer leur stabilité réciproque. Le Concordat Royal, applicable au Domaine idoine, apporte les premières divergences ; de par sa tolérance notoire envers d’autres cultes, s’agirait-il d’une porte ouverte vers un risque d’hérésie ou un gage de pluralisme. Tout ceci revient bien évidemment au problème d’historicité des Royaumes Renaissants.

Nombreux faits et paroles mais peu d’actes, on s’interroge alors sur les constats et mesures pouvant être prises en Bourbonnais-Auvergne :


    Administration éclairée
    Les instances au pouvoir sont, pour l’heure, la première source d’attention dans tout le Duché, apparemment bien avant l’Église. Le respect des clauses du Concordat de Balsac nous amènerait au respect des bonnes mœurs des fonctionnaires ducaux et à l’engagement pieux de la Duchesse / du Duc en exercice, ce qui amènerait à d’avantage d’actes religieux dans les actes temporels. Vient ensuite la question de l’implication des hauts clercs lors du déroulement des séances du Conseil ducal ; l’assistance des évêques ayant été proposé.

    Rigueur ou souplesse
    D’un côté, il s’agit de faire du Bourbonnais-Auvergne une terre d’aristotélisme, véritable bastion de la foi, tant sur le plan de l’éducation, des institutions voire pour certains militaire avec d’éventuelles guerres de religions (rappelons qu’au 1455 la Renaissance est déjà bien ancrée dans les terres d’Italie et que les nouvelles idées métaphysiques, philosophiques et religieuses commencent à germer, ou à re-germer, du moins.). L’inconvénient est la partie arbitraire de ce point, pouvant rebuter certains joueurs. A contrario, d’autres prônent une souplesse plus marquée, sans renier la religion d’Aristote et sa prédominance, mais en permettant à d’autres de se bâtir et de rassembler quelques fidèles, permettant un recul par rapport à d’éventuels amalgames et enrichissant la participation.

    Tolérance et ambiguïtés
    Contrairement au concordat appliqué dans le Domaine Royal, celui en vigueur dans le Bourbonnais-Auvergne est plus strict quant à une éventuelle tolérance religieuse ; reléguant les cultes dits païens dans la sphère du privée voire politique, tout conseiller se devant de respecter les règles des fondements aristotéliciens (tempérance, justice, etc.). Là se pose la question de la cohérence ; il est évident que les Royaumes Renaissants ne respectent plus les engagements historiques, restant quelques bribes parmi une vision globale du XXI° siècle ; il fut accordé le droit de vote et l’émancipation des Dames, la souplesse quant à l’exercice de culte pourrait alors paraître légitime. En outre, le point de vue des développeurs semble plus être axé vers une guerre interne des idées plutôt que vers une optique de politique religieuse ; cherchant à distinguer les voies de l’État et de l’Église, limitant alors les champs d’action quant à l’éventuelle revalorisation de l’Église.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Synthèse   

Revenir en haut Aller en bas
 
Synthèse
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une bonne synthèse sur la seconde guerre mondiale ?
» Synthèse : Decors Figurines
» [RP] Résumé de la vie d'Aristote
» Cours sur le RP Théorique , synthèse de notre monde .
» Nanoztag

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Province Ecclésiastique de Bourges dans les RR :: Diocèses de la Province de Bourges :: Diocèse de Clermont :: Place Trufaldini-
Sauter vers: